Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

John S. Spong

 

 

 

Dieu, l'Église et... nous

 

 

John Shelby Spong

 

 

8 septembre 2005
Ce sont les hommes qui ont élaboré les doctrines de Dieu
. Les credo et les systèmes religieux sont évidemment à la merci de toutes les manipulations imaginables provoquées par l'insatiable désir de pouvoir humain.

La vérité est toujours subjective et elle change selon les générations. S'il existe une vérité objective et éternelle, aucun humain ne la possède, aucun humain ne peut même la connaître vraiment et aucun humain ne peut la fixer par écrit. Prétendre le contraire relève d'une arrogance religieuse inacceptable et relève du péché d'idolâtrie.

Les « Vérités » que l'on dit, bien à tort « révélées » relèvent plutôt de la conception que l'on se fait de la réalité, du niveau de connaissances que l'on a atteint et du temps dans lequel on vit. Ainsi des affirmations comme « Notre pape est infaillible », « notre Bible est inerrante » ou « ma religion enseigne l'unique chemin menant à Dieu ».

La plupart des systèmes religieux tombent dans ce travers car la certitude, même si ce n'est qu'une prétendue certitude, semble apporter un sentiment de sécurité qui rassure ses adhérents.

Mais l'histoire moontre malheureusement que chaque fois qu'un groupe religieux s'est prétendu investi d'une telle certitude, il a basculé dans l'inhumanité et a menacé la vie de ceux qui contestaient sa pensée unique.

La critique que vous faites des actions de l'Église dans les siècles passés me semble parfaitement juste et doit être entendue.

D'un autre côté il faut bien reconnaître que ce ne sont pas les élaborations humaines de l'idée de Dieu qui fournissent la moindre expérience de la Transcendance, de la Sainteté, de l'Autre que nous nommons Dieu. C'est pourquoi autant il est légitime de discuter les explications humaines que l'on fait de Dieu, autant on ne peut rien dire de la réalité de l'expérience spirituelle.Et c'est de cette expérience que surgissent les systèmes religieux.

Je vis à l'intérieur du système religieux chrétien. C'est sur la voie du Christ que je m'approche du mystère et de l'émerveillement de Dieu. Je ne prétends pas que mon chemin soit le seul vrai ni que ma vérité soit la seule juste. Dieu seul est la Vérité et je sais que je ne possède pas Dieu. Je chemine seulement vers lui.

En considérant la vie de Jésus, je me trouve en présence de celui qui est pleinement vivant, qui est totalement et absolument amour. De celui qui ne craint pas de mettre en oeuvre toutes les potentialités qui sont les siennes.

Je comprends que c'est Dieu que je rencontre dans chaque expérience de la plénitude de la vie, de l'authenticité de l'amour et du Fondement de l'Être et... dans la vie de Jésus.

 

Finalement, je prends profondément au sérieux la parole que l'auteur du 4e Évangile met dans la bouche de Jésus pour décrire son ministère : « Je suis venu afin qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance ».

Si ces mots présentent le dessein du Christ, ils doivent donc décrire également le dessein de l'Église et nous devons entrer dans cette vision. Le ministère de l'Église est donc de construire un monde dans lequel chacun bénéficie des meilleures conditions d'une vie pleine, d'un amour authentique et de mise en oeuvre de toutes ses potentialités personnelles.

C'est pourquoi tout ce qui nuit à l'épanouissement de la vie de quiconque, que ce soit pour des raisons de race, d'origine ethnique, d'orientation sexuelle ou même de religion représente le mal et doit être combattu.

De même, tout ce qui contribue à l'épanouissement de la vie et de l'amour, tout ce qui encourage les hommes à développer leurs potentialités représente le bien et doit être encouragé.

Cela me paraît évident.

L'action que je poursuis notamment en faveur des homosexuels, n'est pas en marge mais en plein coeur du christianisme.

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.