Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

L'évêque J. Spong

 

Réponses d'un évêque épiscopalien

.

 

Question

Une théologie africaine obsolète ?

Le fossé qui se creuse entre l'Église africaine et notre Église épiscopalienne d'Amérique me donne à penser. Lorsque j'étais étudiante en théologie on nous encourageait à réunir de vieux livres de théologie et à les envoyer aux Églises d'Afrique. Je pense aujourd'hui que nous aurions mieux fait de les brûler et d'en envoyer des neufs que nous aurions pu acheter, car la théologie qui vient d'Afrique date vraiment du 19e siècle !

 

 

Réponse

 

Évêque John Spong

 

2 mai 2005
Vous avez bien plus raison qu'on ne pense.
Rien n'est plus vite périmé que les vieux livres de théologie. A la conférence de Lambeth de 1998, j'ai parlé avec un évêque africain qui disait que la « bibliothèque » de son école pastorale ne comportait qu'une cinquantaine de livres, tous publiés dans les années 1930. Il ignorait complètement les noms des théologiens de la seconde moitié du 20e siècle, qui ont formé la pensée chrétienne, tant catholique que protestante.

Quand, de plus, on pense que les théologiens qui souhaitent se rendre dans les Églises outre-mer dans un but missionnaire, sont fréquemment très conservateurs et convaincus qu'ils sont seuls à connaître la vérité qu'il faut enseigner aux « païens ignorants », on se rend compte du malheur de ces Églises.

Dans le groupe auquel je participais à Lambeth il y avait un évêque nigérian, en comparaison duquel le télévangéliste Jerry Falwell aurait semblé d'un libéralisme insensé et d'une science infinie ! Je ne veux pas dénigrer cet homme dont la sincérité et la piété étaient exemplaires ; je remarque simplement que l'instruction n'atteint pas le même niveau dans tous les pays du monde. Inévitablement les moins instruits sont handicapés par le simple fait qu'ils ne se rendent pas compte de leur manque d'instruction. C'est évidemment le cas des fondamentalistes.

Je ne suis pas en train de dire que l'Afrique s'enfonce tout entière dans l'ignorance. Les trois voix qui, à Lambeth, se sont le plus fait entendre en faveur de l'ouverture aux homosexuels, ont été africaines. C'était l'archevêque d'Afrique centrale Khotsu Mkullu, l'archevêque du Cap, Njongonkulu Ndungane et l'archevêque en retraite du Cap Desmond Tutu.

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.