Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

L'évêque J. Spong

L'Église catholique et l'homosexualité

 

 

Évêque John Spong

 

2 octobre 2008

Question

Pourquoi la position actuelle de l'Église catholique sur l'homosexualité
est-elle si terrible et manque-t-elle à ce point de compassion ?

 

Réponse de John Spong

L'Église catholique, comme d'ailleurs la plupart des institutions religieuses est en tension entre les valeurs du passé et les nouvelles prises de conscience d'un monde en mutation.

Son régime autocratique n'autorise que très peu d'opposition et lui rend donc tout changement d'avis très difficile. Il faut pour qu'elle y arrive qu'une nouvelle vérité soit tellement établie dans la société dans son ensemble que sa position en devienne intenable.

Le Vatican a, par exemple, attendu décembre 1991 pour admettre que Galilée avait raison de dire que la terre tourne autour du soleil et non l'inverse. C'était donc 50 ans après que des hommes aient commencé l'exploration de l'espace en suivant les vues de Galilée !

C'est ce qui explique les positions dont vous parlez concernant le contrôle des naissances, la situation de la femme et l'homosexualité qui sont effectivement terribles manquent de compassion.

D'un autre côté la position du Vatican concernant la peine capitale, la guerre et le souci des pauvres est quelque fois bien plus ouverte que celle des protestants évangéliques.

 On ne peut pas éviter de vivre avec son temps. La prise de conscience de sujets comme la guerre, la situation de la femme et l'homosexualité n'est jamais faite par tout le monde en même temps. Cette prise de conscience est progressive. Elle commence par une simple protestation, puis elle devient une « hérésie », elle se transforme en mouvement collectif pour devenir enfin une réformation. Elle devient alors une nouvelle orthodoxie qui à son tour résiste à tout changement.

Vous rendez un grand service à l'Église lorsque vous posez des questions difficiles et j'espère bien que vous continuerez sur cette voie.

 

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers "Nouveautés"
Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.