Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

L'évêque J. Spong

 

Réponses de l'évêque Spong

 

Les chrétiens, le racisme et la guerre

 

 

Question

 

Je suis consterné par les sondages qui démontrent régulièrement que les fidèles pratiquants des Églises sont majoritairement en faveur de la guerre d'Irak et des hommes politiques qui la soutiennent, contrairement aux non pratiquants. Comment est-ce possible, que prêche-t-on dans les Églises ?

 

Réponse

 

Évêque John Spong

 

1er octobre 2004

Vous avez tout à fait raison.
Il est également vrai que les pratiquants réguliers des Églises ont davantage de préjugés racistes, contre l'égalité des femmes et contre les homosexuels. C'est une réalité embarrassante car tout cela n'a rien à voir avec l'Évangile tel que je le comprends.

Peut-être ces sondages sont-ils influencés par le fait que dans le Sud et dans les régions rurales du Middlewest et du Farwest on va davantage à l'église que dans le Nordwest et sur la Côte Ouest. Ce sont d'ailleurs des régions où l'on est généralement plus conservateurs et cela se reflète peut-être dans les sondages.

J'ai été élevé à Charlotte en Caroline du Nord dans une Église épiscopalienne très conservatrice. Non seulement cette Église était ségrégationniste, mais on m'y a appris que c'était la volonté de Dieu et on me le prouvait par des citations bibliques.
On m'y apprenait aussi que les femmes étaient des citoyens de seconde classe qui ne pouvaient pas être prêtres ou évêques et on me le prouvait par des citations bibliques.
On m'a encore appris que l'homosexualité était soit une maladie mentale qu'il fallait guérir, soit une dépravation morale qu'il fallait réprimer et naturellement on me prouvait par des citations bibliques que l'homophobie était bénie par Dieu.

Les gens d'Église sont souvent pleins de préjugés. Jerry Falwell, le télévangéliste, a fondé, dès le début de son ministère, une académie ségrégationniste. Il disait que l'apartheid d'Afrique du Sud constituait un rempart pour tout le continent africain contre le communisme. Il accusait Nelson Mandela d'être communiste et proclamait qu'il faudrait l'emprisonner.
Le télévangéliste Pat Robertson attaque régulièrement le mouvement féministe en disant qu'il détruit la famille et qu'il collabore avec le mouvement homosexuel féminin.

Quant à l'idéologie militariste, elle est fortement enracinée dans le Sud. Les écoles militaires comme l'Académie militaire de Virginie et comme « the Citadel » sont des institutions sudistes respectées.
C'est une ancienne tradition sudiste que de fonder sa majorité sur le couple racisme - patriotisme.

Le Ku Klux Klan était une organisation semi-religieuse avec ses aumôniers officiels et le symbole traditionnel de la croix enflammée.

Historiquement le christianisme s'oppose à ce que la religion devienne idolâtre. Paul disait qu'en Christ

Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme Galates 3.28.

Et pourtant les chrétiens n'ont pas cessé tout au long des siècles de maintenir l'esprit de clan facteur de guerre et l'esprit patriarcal qui rabaisse la femmes, justifie l'esclavage et la ségrégation des races.

Nous avons aussi béni et participé à des guerres d'intolérance religieuse en dépit du fait que Jésus nous a commandé

Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent Matthieu 5.44

Le vieil adage est sans doute vrai :

le christianisme n'a pas échoué
il n'a pas encore été essayé !

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.