Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 

John S. Spong

 

Les credo

 

 

9 décembre 2016

Traduction Gilles Castelnau

 

Question


Les credo, les doctrines et les dogmes de l’Église sont-ils des expressions de la manière dont les gens pensaient il y a 2000 ans ?

 

Réponse

Le premier credo de l’église chrétienne tenait en trois mots : « Jésus est le Messie ». Puis on a transcrit Messie par Seigneur.

Lorsque Constantin est devenu empereur après la bataille du Pont Milvius en l’an 312 de notre ère, il a voulu unifier le pays sous une bannière chrétienne. Il a voulu un credo qui serait le fondement de cette unité. Il en est résulté le Symbole des Apôtres.

Mais cela ne fut pas suffisant pour constituer l’unité dans la mesure où ce Symbole pouvait être interprété de différentes manières. Un nouveau concile fut donc convoqué à Nicée en 325 pour préciser les points douteux. Il en résulta le symbole dit de Nicée qui répondait à la question de la nature de Jésus :

« Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu ; engendré et non pas créé, de même substance que le Père. » 

Chaque mot était choisi de façon à réduire les marges d’interprétation et de susciter par conséquent unité et conformité. Mais cela ne fut pas suffisant et un nouveau credo fut adopté, celui d’Athanase.

Il s’agissait de définir qui confessait la vraie foi et qui s’en excluait. Chaque credo établissait des frontières.

Je ne conçois pas qu’aucun credo, doctrine ou dogme puisse être éternel. Je ne suis pas sûr que les connaissances bibliques que nous avons aujourd'hui nous permettraient d’élaborer des textes semblables et je souhaiterais que l’on puisse revenir sur les formulations des credo de Nicée, d’Éphèse et de Chalcédoine.

Je récite ces credo régulièrement. Je ne les vois pas comme des camisoles de force à porter bon gré mal gré. Je les considère plutôt comme des hymnes d’amour que nos ancêtres dans la foi chantaient à leur Dieu. Et les hymnes d’amour, comme les credo, ont un langage qu’il ne faut pas prendre à la lettre.

Lisez les credo de cette manière et voyez si cela fait une différence avec l’opinion courante.

 

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.