Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 

John S. Spong

 

Le Notre Père

 


28 juin 2010

Question

Vous avez dit que le Notre Père est faussement attribué à Jésus lui-même ?

 

 

Réponse

Le Notre Père était inconnu de Paul qui écrivait dans les années 50 à 64 et ne le mentionnait jamais. Il n’est pas non plus mentionné dans Marc, le premier évangile a avoir été écrit, dans les années 70-72. S’il avait réellement été la propre prière de Jésus j’imagine difficilement que les plus anciens auteurs du Nouveau Testament l’aient laissé de côté sans le citer.

Le Notre Père apparaît pour la première fois dans Matthieu, dans les années 82-85 et sous une forme différente mais similaire dans Luc, rédigé en 88-93. Le fait qu’il soit dans Matthieu et dans Luc et non dans Marc pourrait indiquer qu’il se trouvait dans le document appelé « Source Q », utilisé par Matthieu et par Luc, perdu aujourd’hui, ce qui lui donne donc une existence antérieure à ces évangiles.

Les termes du Notre Père le situent comme une « prière du Royaume » inauguré par Jésus en tant que Messie. C’était là effectivement une interprétation de la personne de Jésus par la première Église et elle amène à penser que Jésus concevait lui-même son rôle comme celui du Messie apocalyptique inaugurant le Royaume de Dieu sur terre.

Finalement j’aimerais que nous cessions d’annoncer au culte la récitation du Notre Père en disant « et maintenant, comme notre Sauveur Jésus-Christ nous l’a enseigné, nous osons dire... ». Cette prière est bien plutôt celle de la première Église que celle que Jésus aurait enseignée à ses disciples.

Traduction Gilles Castelnau

 


Retour vers "John Spong"

Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.