Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité catholique

 

 

« Libre pensée chrétienne »

 

 

Réflexions simples pour une crédibilité

 

 

Voici quelques passages de cette remarquable publication.

 

.

 

La question de fond

 

Père André Verheyen

2 mai 2006
Avons-nous une révélation privilégiée de Dieu
qui nous permettrait de savoir des choses que les autres ne savent pas ?

Y a-t-il des choses que notre raison ne peut pas savoir mais que nous savons parce que Dieu nous les a révélées ?

Est-il raisonnable de penser que nous, les chrétiens, avons été choisis par Dieu et pas les autres religions et spiritualités, pour connaître la Vérité ?

 

Nous sommes ramenés à plus d'humilité et de réalisme par la réflexion des théologiens. J'aime particulièrement ce que j'appellerai l'équation Delhez-Radermakers. Le Père Charles Delhez s.j. demande au Père Jean Radermakers s.j. :

« La Bible, est-ce l'homme qui parle de Dieu ? Ou est-ce Dieu qui parle à l'homme ? »

Et le Père Radermakers répond :
« C'est l'homme qui parle de Dieu qui parle à l'homme ».

 

.

 

Profession de foi

Père André Verheyen

 

 

Je mets ma confiance en Jésus de Nazareth,

cet homme admirable qui avait de la compassion pour ceux qui n'en pouvaient plus.

Il guérissait les malades, il délivrait les personnes de leurs démons intérieurs,

il réintégrait les exclus, il rendait à chacun confiance et dignité.

Par sa parole et par l'engagement de toute sa vie, il révélait le visage de Dieu,

il annonçait son Règne et commençait à lui donner corps.

Il s'est heurté aux intérêts des puissants, à l'orgueil de ceux qui se prétendaient justes,

mais il n'a voulu abandonner ni la mission qu'il recevait du Père,

ni ceux qui lui faisaient confiance.

Les autorités de son peuple l'ont condamné, et il est mort crucifié,

en solidarité avec toutes les victimes de l'injustice et de la violence.

Dieu ne l'a pas abandonné.

Au-delà de la mort, ses disciples ont fait l'expérience de sa présence invisible.

ils ont compris qu'il était de Dieu d'une manière unique,

et j'attends avec eux le jour de son retour glorieux.

 

Je mets ma confiance en ce Dieu que Jésus a révélé.

Il l'appelait « Père »,

et nous a appris à le prier à notre tour en l'appelant « notre Père »

Dieu généreux, il fait luire le soleil sur les justes et les injustes

et offre à tous le bonheur du Royaume.

Dieu de l'Alliance, il nous invite à vivre en communion

avec lui et avec tous nos frères humains.

 

Je mets ma confiance dans l'Esprit Saint, que Jésus nous a promis.

C'est le souffle du Créateur, c'est le feu d'amour qui animait Jésus,

c'est la force intérieure qui nous apprend à vivre les uns pour les autres

avec respect et souci du service mutuel

 

Je mets ma confiance dans l'Église, qui rassemble tous les disciples de Jésus

en une multitude de communautés de toutes les couleurs.

Animée par l'Esprit qu'elle a reçu du Père et du Fils,

elle est appelée à porter l'Évangile libérateur comme avenir de l'humanité

et à vivre déjà, autant qu'elle le peut, utopie du Royaume.

 

.

 

Profession de foi

 

Dorothée Bauschke

 

Je crois en Dieu, dont le royaume s'est approché.

Il a voulu dresser sa tente parmi nous.

Sa joie est l'être humain debout,

son espérance notre avancée heureuse dans l'histoire de ce monde.

 

Je crois en Jésus, son fils, en qui il s'est reconnu.

C'est en lui qu'il a fait habiter la plénitude de son Esprit.

Il est l'agneau dont la douceur réduit à rien la violence,

et son silence ferme la bouche des moqueurs.

Il passe parmi nous en proclamant la Bonne Nouvelle,

il nous guérit de la jalousie et de la haine.

Il convoque des frères et des soeurs

pour être en Église au service du devenir humain.

 

Je crois en l'Esprit saint

Qui dans l'eau du baptême recrée en nous l'image de Dieu.

Sa force change nos esprits encombrés de peurs

pour les ouvrir à son accueil.

Il nous rend capables de donner du goût à notre terre

et d'illuminer ce monde par sa clarté.

Il souffle sur nous le vent des béatitudes

pour accomplir la venue du royaume de Dieu

qui accueille tout homme et toute femme de bonne volonté.

 

Oui, je crois en Dieu qui désire la vie

et la donne sans mesure à qui l'espère. Amen.

 

 

Retour vers "spiritualité"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.