Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Prière narcissique vs Notre Père

 

 Narcissistic Prayer versus the Lord’s Prayer




 Edward Simmons

membre de l’Église unitarienne des États-Unis,
professeur d’histoire à Lawrenceville, Géorgie



traduction Gilles Castelnau


6 mars 2021

La prière peut-elle être narcissique ? Beaucoup de prières sont à la première personne, comme les lamentations des Psaumes : « Dieu, aide-moi, sauve-moi, pardonne-moi, guéris-moi. »
Mais prier pour soi-même peut devenir narcissique lorsque la préoccupation individuelle remplace complètement l’amour du prochain.

La prière peut être narcissique et insultante pour Dieu. je crois d’ailleurs que c’est le cas de la prière de Franklin Graham (président de l’Association évangélique Billy Graham) qui envahit le réseau internet depuis l’élection : à une époque où trois à quatre mille personnes meurent quotidiennement du Covid et où des millions craignent pour leur nourriture, leur logement et leur emploi, Graham multiplie dans les journaux évangéliques l’affirmation que la solution du monde pour notre temps demeure la prière traditionnelle évangélique « Seigneur Jésus viens dans mon cœur. » Rien dans ce message ne mentionne un rapport entre l’amour du prochain et le salut personnel.

Sa crédibilité de représentant de Dieu pour notre temps est, de plus, mise en question par son attachement constant à Donald Trump qui vient pourtant d’être menacé d’impeachment pour la deuxième fois. Il vient même de comparer les Républicains qui ont voté pour l’impeachment à Judas trahissant le Christ. La comparaison ainsi suggérée de Trump avec le Christ est un affreux exemple d’un aveugle cherchant à conduire des aveugles.

Graham et ses partenaires évangéliques dévoués à Donald Trump ne se sont pas repentis de leurs attitudes de racisme, d’encouragements aux suprémacistes blancs violents, de persécution des immigrants et de la liberté qu’ils affirmaient avoir, contrairement aux droits humains, de soutenir les préjugés ultra-conservateurs.

Mais la repentance à laquelle Graham nous invite fièrement pur résoudre les questions de notre temps ne concerne que les péchés individuels, le retour à Jésus et la demande du salut personnel.

Il ne faut pas s’y tromper : ne se soucier que de son salut personnel tout en ignorant les multiples souffrances de la société américaine est un narcissisme insultant pour Dieu et pour Jésus. Et justement, comment l’attachement à Jésus que professent les évangéliques implique-t-il de repentance pour toutes les paroles et actions immorales et blessantes du trumpisme qu’ils soutenaient ? Jésus qui préférait la compassion manifestée par le bon Samaritain à la religion égoïste du prêtre et du lévite approuverait-il ses disciples s’ils sont indifférents aux souffrances de tant de nos contemporains ?

Les chrétiens évangéliques ignorent depuis trop longtemps l’implication sociale de la prière du Notre Père. La focalisation narcissique des évangéliques sur leur propre salut personnel n’a aucun rapport avec la prière enseignée par Jésus ni avec ses nombreuses paraboles.

Premièrement, le Notre Père est centré sur Dieu et la réalisation de son Royaume sur terre. Ce n’est pas la croyance en Dieu ou en Jésus qui compte mais l’engagement manifesté par nos attitudes.

Deuxièmement, le Notre Père est récité au pluriel dans la mesure où le Royaume de Dieu est essentiellement communautaire. Le pain quotidien, le pardon des offenses, la résistance à la tentation sont des priorités collectives de la prière adressée à Dieu. Le Notre Père révèle l’importance d’aimer Dieu et d’aimer son prochain par nos actions.

C’est ainsi que la parabole de l’Enfant prodigue montre que le plus jeune fils se repent de son attitude narcissique qui lui a fait quitter la maison familiale en y revenant et en admettant l’erreur de son attitude égocentrique. L’attitude du père qui pardonne a une conséquence sociale immédiate que le frère aîné est invité à accepter. Le pardon ainsi donné et reçu par les deux frères est le cœur de la parabole.

La parabole dites des brebis et des boucs en Matthieu 25 est habituellement comprise dans les milieux évangéliques comme décrivant le jugement individuel. Pourtant la parabole distingue l’attitude d’amour pour le prochain enseignée par Jésus de indifférence à l’égard du prochain. Il n’y est pas question de péchés individuels mais seulement de compassion collective.

Que serait une prière légitime pour notre temps ?
Comme c’est le cas pour le Notre Père, elle devrait commencer par mentionner la venue aujourd’hui Royaume de Dieu. Ce serait la Communauté Heureuse que mentionnait Martin Luther King et qui est présentée sur le site King Center.
Ce Royaume de Dieu qui inclurait tout le monde dans l’équité pour tous sans discrimination de race, de religion, d’origine ethnique, de genre ou d’orientation sexuelle. Une société écologique respectant la Terre de Dieu. une communauté dans laquelle la violence est rejetée ainsi que la pauvreté, la faim, le refus des différences et où aucun groupe ne dominerait d’autres groupes.

Il est heureux de constater que la Communauté Heureuse prend aujourd’hui de plus en plus de place parmi les Églises protestantes comme on le voit par exemple sur les sites de l’Episcopal Church et d’Habitat for Humanity
La Nouvelle Zélande propose cette transcription du Notre Père :

Esprit éternel, Créateur de la terre, Toi qui accompagnes nos peines et nous donne la vie,
Toi qui es Source de tout ce qui vit et de tout ce qui vivra
Père et Mère de nous tous,
Dieu aimant en qui est le ciel
La sainteté de ton nom résonne dans l’univers !
Ton chemin de justice est celui de tous les peuples du monde !
Ta volonté divine sera faite par tous les êtres vivants !
Ton univers de paix et de liberté est notre espérance. Il arrive sur terre.
Donne-nous le pain dont nous avons besoin aujourd’hui.
Du mal que nous nous faisons mutuellement, pardonne-nous.
Aux jours de la tentation, rends-nous forts.
Des épreuves trop dures, épargne-nous.
Des atteintes du mal, délivre-nous.
Car tu règnes dans la puissance glorieuse qu’est l’amour
Maintenant et toujours
Amen.

 


Retour vers spiritualité
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque