Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


 

Dieu au ciel

Dieu amour

 



12 novembre 2020

traduction Gilles Castelnau


Question

 

Les astrophysiciens disent qu’il y a mille milliards de galaxies dans l’univers observable.
En regardans les photos dont nous disposons et étant donné ce que nous savons, comment peut-on concevoir Dieu ?


Réponse


Carl Krieg


professeur et pasteur à Norwich, Vermont, États-Unis

 

Aux temps bibliques on pensait que l’univers était à trois étages, ce qui faisait de la place à Dieu et à nous : Dieu était en haut, il y avait le monde d’en bas et nous étions au milieu. Le premier cosmonaute russe a, d’ailleurs, déclaré au retour du cosmos, qu’ « il n’avait vu aucun Dieu dans le ciel. »

Nous savons, aujourd’hui, que le monde est une sphère sans haut ni bas et que l’univers « là-haut » est littéralement au-delà de toute imagination. Il peut y avoir mille milliards de galaxies dans l’univers observable, mais il en existe bien d’autres que nous ne pouvons pas observer car elles sont animées d’un mouvement centrifuge très rapide et leur lumière ne nous parviendra jamais. Nous demeurerons à jamais dans une ignorance totale à leur sujet. Nous ne sommes qu’un grain de poussière dans un océan infini.

Et cependant, Dieu est aussi proche de nous que l’est notre prochain. Rappelons-nous la parabole de Jésus : à un homme qui lui demandait que faire pour hériter la vie éternelle, Jésus avait répondu :
- « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée et ton prochain comme toi-même. »
L’homme avait alors demandé :
- « Qui est mon prochain ? »
- « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort... un Samaritain étant venu là, fut ému de compassion... »
On connaît la suite (Luc 10).

Cela signifie que lorsqu’on aime, on rend Dieu réel dans notre propre vie. Une telle expérience est bien plus importante que de concevoir la place de Dieu dans l’univers : elle manifeste sa présence. Dieu est amour et ceci est quelque chose que nous pouvons vivre et connaître ici et maintenant.

Nombreux sont ceux qui continuent néanmoins à réfléchir sur la place de Dieu dans l’univers.
- Certains disent que Dieu peut être identifié à la conscience de l’univers.
- D’autres disent que Dieu est tout proche et se trouve dans une quatrième dimension de l’univers.
- D’autres encore le conçoivent dans l’énergie sombre présente dans l’espace temps.
Peut-être mais plutôt que de concevoir Dieu dans le cosmos, il est mieux de vivre nous-mêmes l’amour divin car alors Dieu s’incarne lui-même dans notre propre existence.

Le prophète Amos disait :

Je hais, je méprise vos fêtes,
Je ne puis sentir vos assemblées [...]
Mais que la droiture soit comme un courant d'eau,
Et la justice comme un torrent qui jamais ne tarit. (5.21, 24)

C’est exactement ce que disait Jésus et les « incroyants » sont aussi capables de lutter pour la justice que les gens religieux.

On n’a pas besoin d’utiliser le mot « Dieu » quand on a le mot « amour » et on n’a pas besoin de parler de Dieu de manière abstraite quand on peut aimer concrètement son prochain.

Quand nous élevons nos regards vers l’infinité des étoiles du ciel, nous pouvons prendre trois attitudes.
- Nous pouvons dire que l’univers et amoral, qu’il ne se préoccupe pas de ce qui arrive et poursuit impertubablement sa course.
- Nous pouvons aussi dire que l’univers est entièrement soumis au mal.
- Ou enfin, dire que tout est imprégné d’amour, ce qui est bien le message de Jésus, de sa vie, de sa mort et de la nouvelle vie qu’il propose, que foncièrement la mort et le néant sont vaincus et que c’est l’amour qui règne.

 


Retour vers spiritualité
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque