Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 
Matisse, le Violoniste


Pâques

Le Christ est ressuscité !

 

 

1 avril 2018

Le violoniste joue malgré la tristesse qui l'entoure. Il a en lui un Souffle, un Esprit de Vie, de Résurrection.
La résurrection du Christ est le symbole de cette victoire finale de la vie sur la mort, de l'action toujours répétée au cours de l'Histoire de l'humanité, du Dieu sauveur, créateur de vie.
De même que la croix du Christ résume toutes les défaites et toutes les souffrances des hommes, de même sa résurrection récapitule tous les renouveaux que l'Esprit créateur de Dieu nous fait vivre.
La Résurrection du matin de Pâques est le prototype de tous les actes créateurs de renouveau accomplis dans tous les siècles par Dieu, de toutes les interventions divines rapportées par l'Ancien Testament et par les évangiles ; elle les résume toutes ; elle est l'événement central de l'histoire du monde.

 Le Dieu qui a ressuscité Jésus-Christ est le fondement de la Vie, le créateur du renouveau ; il n'est pas le Jupiter à la toute-puissance capricieuse que les gréco-romains imaginaient.

Les interventions de Dieu témoignent toujours, du début à la fin de la Bible et dans la ligne de la Résurrection, de sa présence, source de vie, restaurant inlassablement la création toujours à nouveau menacée par les forces destructrices de la mort. Dieu est à chercher dans le fondement qu'Il donne en permanence à toute vie et non pas dans des miracles surnaturels extraordinaires

L'Esprit de vie dont nous parlerons à propos de Pentecôte est donc caractérisé par la lutte et l'acceptation de la défaite et de la souffrance du Vendredi saint d'une part, par la victoire de Pâques et son enracinement dans le fondement de la Vie elle-même d'autre part. Il nous recrée de l'intérieur, inspire à notre esprit le courage de vivre qui a fait vivre Jésus-Christ lui-même, comme son ministère nous le révèle. Le théologien Paul Tillich remarque que notre préoccupation ultime, fondamentale, est de résister à cette menace de la mort, du néant dans nos existences.

L'art, la littérature se font l'écho de ce mal de vivre que nous ressentons. Dieu répond à cette préoccupation et nous rend capables en union avec lui de surmonter cette angoisse.

Nous connaissons aussi, dit-il, l'angoisse du vide, de l'absurde ; l'angoisse de la culpabilité, de la damnation même ; et toujours notre appartenance au monde de Dieu nous renouvelle le courage de vivre tel que Jésus-Christ nous l'a fait connaître à travers le Vendredi saint et Pâques.

C'est pourquoi mettre sa confiance en la Providence n'est pas s'imaginer qu'une activité spéciale de Dieu va venir modifier les conditions de notre existence ; c'est plutôt croire avec le courage de la foi qu'aucune situation, quelle qu'elle soit, ne peut nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, ni compromettre l'avenir que nous vivons avec Dieu.

« Qui nous séparera de l'amour de Christ ? La tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée [...] Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur ». (Romains 8.35-39)

.

 

N'oublie pas, au temps de Pâques
qu'au plus profond de toi-même,
en ton être le plus intime,
Dieu renouvelle sa Vie divine.

Les explications, les analyses
ne doivent pas te réduire, te séduire.
Ta famille, ta profession
ton caractère et ton passé
n'expliquent pas complètement ton présent.

Et ton présent, à cause de Pâques,
s'ouvre sur des choses nouvelles.

Renforce ta foi, ton espérance et ton amour.
Chaque instant de ta vie est unique.
Chaque instant de ta vie est neuf.

Retrouve Dieu en toi,
redeviens ton propre guide
grâce à lui.
Reprends possession de toi
sur des chemins qui seront
véritablement dignes de toi,
dignes de lui.

 

Retour
Retour vers "Comprendre Jésus-Christ"
Retour vers "mort et résurrection de Jésus-Christ"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.