Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

Nous sommes tous des mystiques

 

We Are All Mystics

Rev. Bruce Epperly

pasteur de l’Église unie du Christ
professeur de théologie du process à la Claremont Lincoln University de Californie

 

Traduction Gilles Castelnau

 

25 janvier 2016

Les chrétiens « progressistes » voient « Dieu en toutes choses et toutes choses en Dieu ». La théologie progressiste enseigne que nous vivons dans un univers vivant et en devenir dans lequel la présence de Dieu se trouve en chaque vie à tout instant. Bien que cette réalité soit souvent obscurcie par notre inattention et nos refus, tout reflète la réalité divine dans laquelle « nous avons la vie, le mouvement et l'être » (Actes 17.28).

Les chrétiens progressistes suivent la spiritualité celtique qui enseigne à être attentif aux « petites interventions » qui joignent l’infini et le fini, l’immortel et le temporel.
C’est ce qui est dit dans le premier « Point » de la Charte en huit points du réseau « Progressive Christianity » :

« Nous croyons que suivre la voie de Jésus et ses enseignements peut conduire à une prise de conscience et une expérience du Sacré, de l’Unicité et de l’Unité de toute vie. »

En dépit de sa réputation d’hyper-rationalisme, le christianisme progressiste a une dimension mystique. Traditionnellement les libéraux et les progressistes ont toujours affirmé l’unité, l’interconnexion de toute vie ainsi que la présence immanente de Dieu dans le monde.

L’unité de toute vie signifie que dans le processus d’évolution de l’existence, nous sommes frères et sœurs de toutes les autres vies, telles qu’elles sont. Nous sommes de la poussière d’étoile mais nous sommes aussi compagnons des dauphins, des baleines, des singes et des vers luisants. Nous participons à l’énergie de l’air, de la terre, du feu et de l’eau et nous ressentons les vents de l’Esprit qui souffle dans toute la création, y compris nos propres vies spirituelles.

Affirmer la présence immanente de Dieu dans le monde revient à reconnaître la sainteté de toute chose. Dans le récit biblique, Jacob a rêvé d’anges montant et descendant d’une grande échelle et a nommé cet endroit « Beth-El », « la porte des cieux ». Saisi par ce sentiment puissant de la présence divine, il s’exclame : « Dieu était ici et je ne le savais pas ».

Le libéralisme progressiste nous invite à dire nous aussi : « Dieu est ici et c’est ici que nous communions avec Dieu. » Nos pratiques spirituelles nous permettent de prendre conscience de la sainteté que l’omniprésence vivante de Dieu insuffle à toute vie. Puisque Dieu est présent partout, tout être peut vivre en communion avec lui. Et même la présence divine monte des profondeurs de chaque être, comme le dit Paul : « l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables » (Romains 8.26-27)

Le rabbin Abraham Joshua Heschel dit qu’un des plus rôles les plus importants de la religion était de transmettre un sens de « profond saisissement ». Ceci est au cœur du christianisme progressiste.

La chanteuse Carrie Newcomer a bien saisi cet esprit dans sa chanson « Holy as a Day is Spent » (saint comme une journée vécue). Elle communie au divin en pliant son linge, en préparant le petit déjeuner, en rencontrant une employée de magasin, en remarquant que son chien rêve en dormant, en regardant un vol d’oies dans le ciel.
Et moi je suis captivé par cette strophe de sa chanson :

« Saint est le lieu où je me tiens
Le peu de bien que je fais
Page encore vide, livre déjà ouvert
Salut partout où je jette les yeux. »

Carrie Newcomer et les libéraux progressistes recherchent le sacré dans la vie et non pas à l’extérieur du monde. La spiritualité progressiste est incarnée et vécue dans le monde, et cette compréhension de la sainteté de toute chose implique alors que nous avons à promouvoir son bien.
Comme Carrie Newcomer le dit :

« Saint est le lieu où je me tiens
Le peu de bien que je fais... »

La spiritualité progressiste ouvre à un mysticisme céleste vécu sur terre. Les libéraux progressistes perçoivent le monde comme icône de la grâce divine et s’efforcent donc de mettre en évidence la sainteté de toute chose en s’exprimant et en posant des actes de justice et d’entraide. Si Dieu est immanent dans le monde, c’est-à-dire qu’il anime tout ce qui vit, il ne peut y avoir d’opposition entre l’action et la contemplation, entre cette vie et une vie à venir.

Nous sommes des mystiques ou des apprentis mystiques. Si nous sommes incapables de ressentir la présence de Dieu, ce n’est pas qu’il nous abandonne ou qu’il se cache. Même lorsque nous nous détournons de Dieu, notre détour reflète quand même – faiblement peut-être – l’énergie et l’amour qui traversent toutes choses.

Personne n’a mieux perçu le mysticisme progressiste que le philosophe Alfred Whitehead dont les travaux sous-tendent la théologie du process. Il pensait que l’expérience de chaque instant s’enracinait à la fois dans la réalité concrète et dans le but primordial de Dieu. Dieu appelle et la vie répond à cet appel. Et lorsque notre réponse change, Dieu en tient compte et son appel évolue aussi. Nous rapprocher de lui rend sa présence plus forte. Tel est le fondement du mysticisme et la base de nos pratiques religieuses et de notre discipline spirituelle. La prière, la méditation, l’ouverture aux autres, le culte, l’entraide, l’étude sont, entre autres, des moyens de nous faire prendre davantage conscience du mouvement de Dieu dans nos vies et dans le monde.

La discipline spirituelle progressiste - engagée et incarnée dans la vie du monde – nous rend capables de communier avec Dieu au cœur même de nos vies et de devenir ses partenaires dans sa grande œuvre de guérison du monde.
On est là au cœur du mysticisme progressiste.

 

Retour vers "Spiritualité"
Retour vers "Théologie du Process"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.