Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 



Risque élevé pour les chrétiens

en Asie et en Inde

 

Madeleine Davies


article publié dans l'hebdomadaire Church Times de l'Église d'Angleterre

 

traduction Gilles Castelnau


Le nationalisme religieux provoque un niveau élevé d’actes de persécution anti-chrétienne en Asie et dans le sous-continent indien, écrit dans son 25e rapport annuel, l’organisation Portes ouvertes (Open Doors en anglais, que nous traduisons ici)

« Le monde a fermé les yeux sur la renaissance des nationalismes hindou et bouddhiste depuis les années 1990 » écrit le rapport qui mentionne les 50 pays dans lesquels ils est le plus difficile de pratiquer le christianisme. Des chrétiens ont été tués pour leur foi dans 38 pays, ce qui est plus que jamais.

L’Inde atteint son plus haut niveau avec le chiffre de 15 à la suite de l’élection du président Modi et l’augmentation du nationalisme religieux.

Portes ouvertes a compté plus de 15 attaques violentes perpétrées chaque semaine sur des chrétiens en 2016. Cette persécution est partiellement due au rapide accroissement de l’Église indienne. Des pasteurs ont été battus, des églises brûlées, des convertis harcelés.

Le Bangladesh arrive en 2e position à cause des attaques terroristes de l’État islamique. Lisa Pearce, la porte-parole britannique de Portes Ouvertes a affirmé : « il y a une nette augmentation de l’intolérance religieuse dans le sous-continent indien qui affecte plusieurs millions de chrétiens. »

Il n’y a eu dans le monde « que » 1207 chrétiens tués pour leur foi, ce qui représente une nette diminution par rapport aux 7000 de l’an dernier. Ceci est dû au fait que de nombreux chrétiens ont déjà été tués ou déplacés par violence et au fait que Boko Haram « se trouve davantage sur la défensive » au Nigeria. Néanmoins c’est au Nigeria qu’ont eu lieu plus de la moitié des assassinats qui se sont élevés à plus de 3000 chrétiens tués chaque année.

L’Afrique subsaharienne demeure la région la plus violente pour les chrétiens et la radicalisation islamiste affecte plusieurs pays où la population est à majorité chrétienne, comme le Kenya. Cette situation devient « de plus en plus courante. » L’extrémisme islamiste est « la raison principale de persécution » dans 14 des 20 pays les plus hostiles et dans 35 des 50 pays les plus persécuteurs.

La plus forte augmentation des persécutions est au Yémen où, analyse Portes ouvertes, l’insécurité générale encourage les groupes extrémistes comme Al-Qaeda et l’État islamique. Le Yémen est suivi par le Bangladesh, le Laos, l’Inde, le Bhoutan, et le Vietnam.

La Corée du Nord qui a été en tête de cette liste depuis plus de 15 ans demeure le pays le plus dangereux pour les chrétiens : on estime que 70 000 sont emprisonnés dans des camps de travail.

Trois même pays ont été en tête de liste depuis que ces statistiques ont été publiées en 1993 : La Corée du Nord (16 fois), l’Arabie saoudite (7 fois) et la Somalie (2 fois).

Parmi les tendances relevées depuis 25 ans, on note la diminution de la persécution en Chine : « les arrestations, l’interdition des bibles, les réunions de maison brutalement interrompues par la police semblent avoir reculé au profit de manipulations plus sophistiquées. »

Portes ouvertes note qu’en dépît des persécutions, l’Église grandit avec une rapidité étonnante.

Dans une série de recommandations, Portes ouvertes invite le gouvernement britannique à promouvoirla liberté de religion et de croyances, y compris duranrt les négotiations post-Brexit. Il devrait notamment cesser de faire sans cesse allusion au fait que le Royaume Uni serait un pays chrétien, ce qui tendrait à promouvoir le nationalisme religieux.

 



Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.