Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

L’œuvre de Dieu en nous

 

Philippiens 1.6

 

prédication

pasteur René Lamey 

 

25 octobre 2016

Le texte proposé à notre méditation se trouve dans la lettre de Paul aux Philippiens, 1.3-11

J’exprime à mon Dieu ma reconnaissance chaque fois que je pense à vous ; je prie pour vous tous en toute occasion, et c’est toujours avec joie que je le fais. Oui, je remercie Dieu car, depuis le premier jour jusqu’à maintenant, par le soutien que vous m’avez apporté, vous avez contribué à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Et, j’en suis fermement persuadé : celui qui a commencé en vous son œuvre bonne la poursuivra jusqu’à son achèvement au jour de Jésus-Christ.
Tels sont mes sentiments envers vous tous ; et il est juste que je les éprouve ; en effet, vous occupez une place particulière dans mon cœur, car vous prenez tous une part active à la grâce que Dieu m’accorde, aussi bien quand je suis enchaîné dans ma cellule que lorsque je défends l’Evangile et que je l’établis fermement.
Oui, Dieu m’en est témoin : je vous aime tous de l’affection que vous porte Jésus-Christ. Et voici ce que je demande dans mes prières : c’est que votre amour gagne de plus en plus en pleine connaissance et en parfait discernement pour que vous puissiez discerner ce qui est important. Ainsi vous serez purs et irréprochables au jour du Christ, où vous paraîtrez devant lui chargés d’œuvres justes, ce fruit que Jésus-Christ aura produit en vous, à la gloire et à la louange de Dieu.


Il y a un verset qui a tout de suite retenu mon attention en le lisant, le verset 6 :
« Celui qui a commencé en vous son œuvre bonne la poursuivra jusqu’à son achèvement. »
Ces paroles sont de l’apôtre Paul ; il souhaite encourager les chrétiens de la ville de Philippes. L’apôtre Paul avait créé cette Église quelques années auparavant ; entre-temps, cette église a connu des difficultés. Il n’était pas facile d’être chrétien à cette époque-là ; ce n’est pas facile non plus aujourd’hui, surtout si on veut vraiment mettre le message de Jésus en pratique. Mais du temps de Paul, celui qui affirmait sa foi en Jésus était regardé de travers, on se moquait de lui.

Parfois, selon l’empereur qui régnait à Rome, les chrétiens étaient considérés comme des hors-la-loi, donc passibles de prison ou même passibles de la peine capitale, ce qui signifiait une mort atroce dans les arènes de Rome ou d’ailleurs.

Les chrétiens de la ville de Philippes avaient connu une grande période de croissance, tout allait bien, jusqu’à ce que surviennent plusieurs difficultés venant de l’extérieur : méfiance de la part des gens, par ex. des voisins qui se demandaient : « C’est qui ces croyants qui ne prient plus les dieux romains mais qui adressent leurs prières à un seul Dieu ? » ; il y avait aussi de l’opposition : on permettait pas à ces chrétiens de célébrer leur culte ; il y avait des calomnies : on les accusaient de ne pas obéir au gouvernement romain, on les traitait de traîtres, et puis il y a aussi eu, dans la ville de Philippe, des vagues de persécution : les chrétiens étaient arrêtés, jetés en prison. Mais il y avant aussi des difficultés qui venaient de l’intérieur : jalousie entre les chrétiens, divisions dans les églises, fausses croyances.

Ces difficultés externes et internes ont découragé la plupart des chrétiens de cette ville ; Paul a entendu parler de ces difficultés et de ces découragements, c’est pour cela qu’il leur écrit, Paul veut les stimuler, il veut les encourager.
Il leur dit :
« Celui qui a commencé en vous son œuvre bonne la poursuivra jusqu’à son achèvement. »

En voyant la situation de notre monde, en voyant les terribles drames que vivent certains peuples de la terre, guerres, famines, sécheresse, catastrophes naturelles, en voyant la situation de notre propre pays, ou la situation de notre vie ou de celle de nos proches (maladie, solitude, dépression, angoisse) nous pourrions nous aussi, ce matin être ébranlés, attristés, découragés.

Vous vous dites peut-être :
Est-ce que j’arriverais à surmonter telle ou telle difficulté,
Est-ce que j’aurais enfin la victoire sur telle ou telle peur ou mauvaise habitude ?
Est-ce que j’arriverai à pardonner l’offense qui m’a été faite ?
Est-ce que j’arriverais à aimer ceux qui ne sont pas aimables avec moi ?
Est-ce que j’arriverais au bout de mon voyage ?
Est-ce que j’aurais le courage et la patience et la foi pour continuer ?
Est-ce que cela vaut la peine de croire, de continuer à marcher sur le chemin de la foi ?
Est-ce que cela en vaut la peine ? Que dites-vous ? Qu’en dit l’apôtre Paul ?

Oui, cela en vaut la peine, dirait l’apôtre Paul, autant aux chrétiens de Philippes, qu’à nous aujourd’hui !
Si Dieu a commencé son œuvre en vous, même si ça remonte à 10, 20, 40, 60 ans ou plus, si Dieu a commencé à œuvrer dans votre vie le jour de votre baptême (eu même avant !), ce n’est pas pour s’arrêter en chemin, même si parfois on a l’impression que le chantier est plus ou moins abandonné ou en arrêt depuis quelques années !

C’est peut-être nous qui avons quitté le chantier, c’est peut-être qui avons rendu le tablier, car Dieu, lui, il n’arrête pas son travail, rien n’arrête son travail, ni vos problèmes, ni vos doutes, ni vos soucis, ni vos chutes, ni votre découragement ; ce qu’il a commencé, il le terminera, il a pris cet engagement pour vous ; il ne vous laissera pas tomber, il ne vous abandonnera pas ; et même si parfois, nous lui mettons des bâtons dans les roues, il reviendra ; et même si nous parfois, comme des enfants en colère, nous cassons tout, il recommencera, il reprendra ce travail, il remettra l’ouvrage sur le métier !

Dieu lui-même l’a promis : il achèvera son œuvre. Cette œuvre prendra peut-être du temps, mais Dieu a le temps, il est patient, on ne construit pas un chef-d’œuvre en un jour !
Et je vous dis que chacun, aux yeux de Dieu, est un chef-d’œuvre ; oui, Dieu voudrait faire de notre vie quelque chose de bien, de beau, de bon, il veut faire de notre vie une « œuvre bonne », même si on est vers la fin de sa vie.
Et cette œuvre, il veut la faire avec nous, il souhaite notre collaboration. Dieu veut travailler avec nous pour réaliser son plan en nous.

Comment savoir ce qu’il souhaite de nous, ce qu’il compte faire avec nous, avec moi ? Eh bien, en passant du temps avec lui, comme un modèle passe du temps avec le peintre ou le sculpteur. En lisant la Bible, et particulièrement le Nouveau Testament, les Évangiles ; en priant, en écoutant la voix de Dieu au fond de notre cœur, en nous laissant guider par sa parole et par son Esprit. En discutant avec les autres, en ouvrant son cœur, ses mains. En faisant confiance au divin sculpteur de notre vie.

Alors oui, pour aujourd’hui, pour demain, pour l’année à venir, placez votre confiance en « Celui qui a commencé en vous son œuvre bonne ; quoiqu’il arrive, il la poursuivra jusqu’à son achèvement. »

Bon courage !

 


Retour vers "libres opinions"
Retour vers "René Lamey"
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.