Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

 

 

« N'abandonnons pas

         notre assemblée » 


Épitre aux Hébreux 10.25

 

Bruno Dal Palu

psychologue

 

Paraboles.net

 

25 juin 2016

Un verset bien connu et souvent mentionné du nouveau testament nous invite à être "fidèles à nos assemblées". Hors, il s'avère que beaucoup de lieux de cultes proposent des réunions marquées par l'ennui, la rigidité et le formalisme, ce qui peut « user » et décourager beaucoup de participants.

C’est une option, encore qu'à l'opposé il y aussi d'autres mouvances qui s'expriment au travers d'une certaine forme de surexcitation, dans un climat de soi-disant « liberté » qui tient plus du désordre et de l'anarchie, et qui fait fuir ceux qui n'arrivent pas à vivre leur foi dans une ambiance d'extraversion débridée. Au-delà de ces descriptions, certes un peu caricaturales, le sentiment d'être infantilisé ou manipulé, qui est souvent ressenti dans des églises à tendance maternantes ou autoritaristes, ajoute encore à la difficulté de se sentir « bien » quelque part ! On est donc confronté à ce que l'on pourrait appeler une véritable « diaspora » de l'Église, avec des croyants sincères, mais désabusés, déçus et « errants ».

Quel message, et quelles réponses, peut-on apporter à ces personnes, qui veulent vivre la plénitude de leur foi, sans arriver à s'intégrer dans les schémas et les systèmes de vie cultuelle qu'on leur propose ?

En fait, nous n'avons pas à nous culpabiliser lorsque nous avons du mal à trouver un lieu d'appartenance auquel nous identifier pleinement. L'errance est nécessaire tant que l'on n'a pas trouvé un endroit où l'on puisse vraiment se ressourcer spirituellement.

D'ailleurs, dans la première partie de votre question, vous parlez de ce verset qui mentionne la notion de « fidélité à nos assemblées ». Dans ce verset, le mot essentiel c'est « nos », ce qui sous-entend l'assemblée que l'on a faite sienne. Être fidèle à son assemblée, ce n'est donc pas être fidèle à celle qui ne nous convient pas. On pourrait par contre, pourquoi pas, envisager le concept d'une « assemblée de la diaspora », où beaucoup de personnes pourraient se sentir bien, et être fidèles à celle-ci. Aujourd'hui, Internet permettrait de mettre en place un tel réseau. La réponse est donc finalement assez simple. Si vous ne trouvez pas ce qui vous convient créez le…. Cela plaira toujours à au moins plus qu'une seule personne ! Et si dans vingt ans ce qui a été créé devient obsolète, quelqu'un d'autre fera mieux, ou autrement, et c'est ainsi que le peuple de Dieu continue sa marche. N'ayons donc pas peur d'avancer en eaux profondes !

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.