Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

 

« La Bible des tout-petits »

 

texte de Sophie Piper
illustrations de Maria Maddocks
a daptation française de Lucile Gaillot

Hachette Livre – Deux Coqs d’Or

42 pages – 8,50 €

 

Dans la même collection

Le Matin de Pâques
La Bible racontée aux petits

La Bible racontée aux enfants
L'Histoire du premier Noël




Recension Gilles Castelnau


11 juin 2015

Après les deux excellentes publications « La Bible racontée aux enfants » et « La Bible racontée aux petits » dont on a rendu compte sur ce site, voici – également tout à fait réussie – « La Bible des tout-petits »;

L’éditeur le dit bien : « avec sa couverture mousse et ses pages cartonnées, grâce à ses textes très simples et son graphisme aux couleurs chatoyantes, les histoires de la Bible défilent au fil des pages ».
Ce sont 20 textes de la Bible, fort bien choisis parmi les principaux que les enfants auront ensuite bien d’autres occasions – nous l’espérons - de fréquenter.
Ils sont résumés en quelques mots simples, fort bien choisis et illustrés en dessins gais et souriants. C’est bien. Ils présentent la Bonne Nouvelle de la Bible de manière attrayante et heureuse.
Les textes ne proposent pas à ces « tout-petits enfants » des réflexions qu’ils ne pourraient pas comprendre, mais leur amènent au cœur du récit de manière spirituellement fort juste.

 

 

 

 

Ainsi les mots difficiles « emmailloté » et « mangeoire » me paraissent heureusement choisis dans la mesure où les enfants les entendront bien souvent répétés dans les célébrations de Noël !
Et l’annonces de l’ange : « il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. » est très intelligemment résumée par « vivre en amis de Dieu ».  

 

 

Par contre la page suivante porte à critique.

« Les bergers sont venus l’adorer ». Ce sont les mages de l’évangile de Matthieu qui ont « adoré » l’enfant Jésus : premier geste d’étrangers astrologues entrant en présence du Christ. Le rôle des bergers n’est pas d’adorer (ni d’apporter des présents comme on le dit souvent par erreur) :
« Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit (par l’ange) au sujet de ce petit enfant. »
Ils sont, pour l’évangéliste Luc, les premiers prédicateurs annonciateurs – bien modestes il est vrai - d’un Christ difficile à reconnaître, pour lequel il n’y avait déjà « pas de place dans l’hôtellerie », qui sera menacé de mort lors de sa première prédication dans sa propre synagogue de Nazareth et enfin crucifié dans sa capitale de Jérusalem.
Les bergers partageront cette fonction avec la prophétesse Anne et le vieux Siméon qui le rencontreront dans le Temple.

« Dire à Marie ce qu’elle sait déjà : son enfant est le Fils de Dieu ». Mais l’évangéliste Luc précise justement exactement le contraire :
« Tous furent dans l'étonnement de ce que disaient les bergers. »
Marie semble avoir oublié sa conception surnaturelle.
Luc souligne la même chose dans son récit de la fugue au Temple de Jésus à l’âge de 12 ans. Lorsqu’il dit à ses parents : « Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père ? ceux-ci ne comprirent pas ce qu'il leur disait. »

« Fils de Dieu » Mais l’évangéliste Luc mettait trois autres titres dans la bouche de l’ange : « Sauveur, Christ, Seigneur » et pas celui de « Fils de Dieu ».

Certes ces remarques ne concernent pas les tout-petits mais leurs parents qui les liront et seront peut-être amenés à des commentaires discutables et à une fausse lecture du véritable texte de l’évangile.

 



Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.