Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 


Blasphème du Sacré-Cœur


 

Jean Alexandre

 

Courrier des lecteurs
hebdomadaire protestant Réforme
le 9 avril 2015

 

 

 

10 avril 2015

Descendant d'un communard exécuté et à ce titre héritier parmi d'autres de la mémoire populaire concernant les massacres qui ont suivi la chute de la Commune de Paris - vingt mille morts des miens sans compter les déportés -, je considère comme un blasphème la montée au Sacré-Cœur chaque vendredi saint, du cardinal de Paris portant sa croix. Je condamnerai chaque année ce scandale, cela jusqu'à ma mort.

Pourquoi cela ? Parce que la « Basilique du vœu national du Sacré-Cœur de Montmartre » a été « élevée en action de grâces et en expiation des crimes de la Commune » Jean Favier, Paris : deux mille ans d'histoire, 1997). Ce que reprend Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, dans un rapport daté du 18 novembre 2008 : « La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre a été érigée pour expier "les crimes de la Commune" en application de la loi du 24 juillet 1873. »

Double blasphème, donc, qui consiste d'une part à mêler le sacrifice du Christ à cette sanglante escroquerie, et à trahir d'autre part la mémoire de pauvres gens en lutte pour la justice et la dignité.

C'est pourquoi j'invite le cardinal à méditer ces paroles :

« Éloigne de moi le bruit de tes cantiques, dit le Seigneur,
je n'écoute pas le son de tes luths,
mais que le droit roule comme l'eau,
et la justice comme un torrent sans fin. » (Amos 5,23-24).

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.