Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

 

Méditation tranquille

dans le ton de Dieu

 

The Holy Wholly Other

 


Jim Burklo

 

pasteur de l’Église unie du Christ de Californie (USA)

Aumônier à l’université de Californie du Sud

 

 

10 juillet 2014

Allan Hunter, pasteur de l’Église congrégationaliste de Mt Hollywood a écrit une brochure sur la prière mystique : prière du cœur qui cherche l’union avec Dieu plutôt que demande d’exaucements adressées à un Dieu surnaturel.
En voici quelques exemples :

J’inspire profondément l’air de ton ciel bleu
et je le souffle avec bonheur.
Avec reconnaissance j’aspire ton souffle de vie
Qui anime chaque atome de mon être.
[...]
J’aspire la joie de ton pardon
Qui rafraîchit mes relations.
Nous respirons ton Esprit de réconciliation
Qui met la paix par toute la terre
sur nos esprits divisés.
Nous respirons la grande compassion du Christ
Qui nous ouvre au partage avec les affamés.
Nous aspirons sa chaleur, sa force et son sourire
Et  nous les partageons avec ceux que nous croisons. 


Allen Hunter croit que la prière et la méditation pourraient éviter au monde nombre de conflits et de malheurs.
« C’est dans la pratique courageuse et consciente de l'esprit d’ouverture et de responsabilité que nous discernons en Jésus, que le mal peut être étouffé dans l’œuf avant d’exploser. Ou pour dire le choses de manière positive, c’est être rempli du saint Esprit de sorte que l’égocentrisme n’ait plus sa place en nous. »


« Tenez-vous tranquilles, et reconnaissez que je suis Dieu »
dit le Psaume 46.11.

Pour Allen Hunter cela nous rappelle que notre ego n’est pas Dieu et que nous devons cesser de nosu situer au centre des décisions pour laisser la place à Dieu.
Jésus a débuté son ministère de service dans le monde en passant 40 jours dans le désert, tenté par Satan. On peut comprendre ce récit comme une description mythique de la méditation, de la prière contemplative. Jésus se « tenait tranquille » dans le désert et il interrogeait son ego jusqu’au moment où il fut suffisamment « tranquille » pour reconnaître que Dieu était Dieu et qu’il était lui-même une créature humaine. Que c’était Dieu qui était le centre de sa vie et non son propre ego ou sa propre personnalité.

Le récit évangélique présente cette méditation de Jésus au désert comme sa tentation de jouer le rôle d’un Dieu surnaturel, de sauter du toit du Temple, de changer les pierres en pain et de devenir le chef de tous les royaumes du monde. Non, non, non ! « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu le serviras lui seul ! », répond Jésus.

Ceci est un bon exemple de la méditation et de la prière contemplative : Ne bouge pas,« tiens-toi tranquille » et sois attentif aux pensées de ton esprit. Quelles idées, quelles suggestions surgissent en toi ? Sois « tranquille » et attentif : Ta conscience va changer, tu te sentiras moins regardé par Dieu, tu auras au contraire l’impression de regarder toi-même avec le regard de Dieu, bon et affectueux .
Et tu sauras que Dieu n’est pas un personnage surnaturel et prodigieux multipliant les prodiges du haut de son ciel. Tu comprendras que Dieu est amour même pour ses pires ennemis qui sont d’ailleurs, bien trop souvent, ton ego surdimensionné.

En repensant à certaines circonstances du passé, nous imaginons parfois un autre déroulement plus satisfaisant des choses. Dans la prière méditative nous pouvons nous repasser ces petits films et prendre conscience du rôle que nous y avons joué. Nous prenons conscience d'y avoir été en fait une sorte de Superman ou de Wonderwoman cherchant à fare tourner les choses à notre propre avantage personnel. Prenons exemple sur la manière dont Jésus vivait cette tentation lors de sa méditation au désert : lorsqu’il envisageait le rôle de Superman, de Roi du monde, de Maître magicien, il prenait alors conscience de sa réalité et il s'obligeait à revenir vers Celui dont la superpuissance n’est qu’amour et compassion.

La prière et la méditation commencent et se terminent dans ce mouvement qui nous éloigne de notre ego et nous tourne vers cet Autre divin qui demeure en nous et parmi nous tous.

La prière musulmane éloigne concrètement le fidèle de lui-même en l'amenant à se prosterner à terre et à se tourner vers la Mecque dans la soumission à Allah. [...]
La méditation bouddhiste éloigne également le fidèle de son ego et le tourne vers la Réalité ultime.
La tradition hindoue aussi ; elle enseigne que l’on n’est en réalité pas soi, que les rôles que l’on joue dans la société et l’identité que l’on en tire est illusoire. Notre véritable identité est en cet Autre qui englobe notre personnalité propre en même temps que toutes les autres.

Être tourné vers les autres conduit à une transformation personnelle et globale. C’est que disait Allan Hunter, qui était militant pour la paix pour la justice à Los Angeles dans le monde entier. Il pensait que son engagement dépendait de sa pratique de la méditation. « Lorsqu’une décision est brusquement à prendre au cours d’une action, on sent intuitivement ce qu’il faut faire si l’on est dans le ton », écrit-il. Mais est-on alors dans le ton de notre ego individuel ou dans celui du Divin Universel dont l’amour est sans limite ? Est-on dans le ton du saint Tout Autre ? Est-on dans le ton de la compassion qui nous mobilise pour une amélioration de la société ?

Traduction Gilles Castelnau

 


Retour vers Jim Burklo
Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.