Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion




La paroisse Saint Mary de Hadleigh

 

 

Margaret Duggan

 

 

 

7 avril 2012

La paroisse (anglicane) St Mary à Hadleigh, dans le Suffolk avait un problème. Des adolescents traînaient le soir sous son porche, avec une attitude déplaisante et des relations conflictuelles avec la police.

Devant cette situation, en 2009, la paroisse et son pasteur, le Très Rev. Martin Thrower, ont décidé d’inviter ces jeunes à entrer dans l’église le vendredi soir de 21 h à 22 h. Au début ils étaient 15, surtout des garçons. C’était risqué, mais cela a marché. Leur nombre a augmenté.

L’hiver est arrivé et l’église leur a été ouverte en plus du vendredi soir tous les jours dès la sortie de l’école à 16 h.

L’église St Mary date du moyen âge et n’a pas de salles de réunions ; c’est donc dans l’église elle-même que ces jeunes viennent. On leur donne à manger et à boire : des paroissiens sont donateurs ainsi que le supermarché voisin où les jeunes vont eux-mêmes y chercher ce qui est prévu.

Ils aident aussi à faire des sandwiches, à cuisiner du bacon, des burger et des pizzas. Il y a toujours au moins 4 volontaires pour le faire. Le Bureau d’Aide Sociale de la ville a offert un billard qui est installé dans l’église.

Un vendredi soir le responsable des cloches de la paroisse a fait monter les jeunes dans le clocher et leur a montré le fonctionnement du carillon. Un autre jour c’est un orchestre de Samba qui est venu leur faire une démonstration.

Ils sont maintenant environ 200 à venir, 25 à 30 chaque vendredi. La police dit que le nombre des incivilités et les délits du vendredi soir est tombé à pratiquement à zéro. « à partir du moment où l’on s’est occupé de ces jeunes d’une manière qui leur convenait, dit le pasteur Martin Thrower, tout a changé. On leur a donné un endroit où se tenir, quelque chose à faire et on les a vus se réunir de manière positive. »

Les autorités de la ville en ont parlé et ont apporté leur soutien.

 

Church Times

Traduction Gilles Castelnau

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

VANGILE ET LIBERTÉ  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.