Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens     

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique


Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie


Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs


Alain Houziaux

réflexions et poèmes

l'auditoire


Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »


Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

GIACOMO TESSARO

Testi italiani

Textes en français

 




Les 139 « pensionnats » du Canada

Gilles Castelnau

 


25 juillet 2022

 

Depuis la fin du 19e siècle de très mauvais traitements étaient réservés au Canada à des enfants autochtones que le gouvernement entendait intégrer dans la nouvelle culture du pays.  La même chose s’est aussi produite en Australie (et, pour les mères célibataires « pécheresses » et leurs enfants, en Irlande).


Ce sont les Églises qui étaient chargées de fournir le personnel et notamment les éducateurs.
150 000 enfants ont ainsi été arrachés de force à leurs familles, obligés de ne parler qu’anglais et de s’intégrer aux coutumes du temps. 6000 en sont morts et des charniers ont récemment été découverts.


L’Église catholique gérait un peu plus de la moitié de ces pensionnats, les anglicans et les protestants chacun environs un quart. Ceux-ci ont présenté leurs excuses dès 1990. L’archevêque de Canterbury, Justin Welby  primat de la Communion anglicane, est lui-même venu pour cela au Canada au printemps dernier. Le pape s’est finalement décidé et ajoute ses regrets à ceux des autres dirigeants d’Églises.

 

La question demeure et se fait lancinante : comment a-t-il été possible que des fidèles chrétiens se conduisent d’une manière aussi horrible et parfaitement opposée à la foi, l’amour et l’espérance enseignés par l’Évangile ?


Aucune explication théologique ou spirituelle n’est publiée dans la presse religieuse ou profane.

Le choc incompréhensible est donc double pour les chrétiens : il n’est pas seulement d’être indigné de ces terribles actions contraires aux Droits de l’homme, mais aussi contraires à leur propre éthique d’amour du prochain.

 

NB. Certains se souviendront aussi que les religieuses catholiques employées dans les hôpitaux publics français n’ont pas laissé que de bons souvenirs à leurs patients.

 



Retour vers libres opinions
Vos commentaires et réactions

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque