Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


ProgressiveChristianity.org

Question - réponse

 

Naître de nouveau ?

 

David M. Felten

pasteur de l’Église méthodiste de Fountain Hills, Arizona (États-Unis)



traduction Gilles Castelnau

 

Voir aussi sur ce site :
David M. Felten


Les chrétiens créationnistes

Libéralisme et tolérance


19 novembre 2021

Question

 

J’ai une cousine évangélique qui me presse de devenir « née de nouveau ». Elle dit que c’est la seule manière d’être sûre de ne pas aller en enfer pour l’éternité, ce qui me semble une conséquence terrible pour ce qui me semble la simple prononciation de mots magiques.


 

Réponse

 

Vous avez bien raison de résister à cette pression. Nous sommes nombreux à avoir été ainsi agressés par des évangéliques bien intentionnés qui voudraient que nous soyons « nés de nouveau ». La plupart le font d’ailleurs avec une bonne intention et n’ont pas conscience de l’effet terrorisant de leurs affirmations. On les a eux-mêmes convaincus qu’être « né de nouveau » est la seule manière d’être chrétien.

Cette position pose un premier problème que vous avez identifié : le légalisme radical ainsi attribué à un Dieu qui se fait malveillant, s’oppose à l’attitude de grâce et d’inclusivité qui était celle de Jésus. Il devient l’arme menaçante d’une condamnation éternelle. Ce n’est pas autre chose que du sadisme.

Et d’ailleurs, ces mots magiques ne sont même pas dans la Bible. La parole que Jésus adresse à Nicodème en Jean 3.3 et 7 :
« si un homme ne peut naître d’en-haut, il ne peut voir le Royaume de Dieu »

est parfois traduite par « naitre de nouveau », mais il s’agit là d’une interprétation du mot « d’en-haut ».

Nicodème fait alors l’erreur fondamentaliste typique en donnant à ce mot un sens littéral alors qu’il a évidemment un sens métaphorique, imagé : «
Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ? »

Jésus doit donc lui expliquer qu’il ne parle en rien d’être « né de nouveau » mais de réorienter son horizon et ses orientations spirituelles.

Malheureusement, le considérable complexe évangélique qui s’est construit autour de l'expression « né de nouveau » avec son horizon et toutes ses orientations spirituelles n’est pas disposé à accepter la remise en question de son vocabulaire, aussi discutable soit-il. Il a trop investi dans ce mot de « né de nouveau » (born again), pour accepter d’en discuter l’exactitude scripturaire.

Certaines éditions de la Bible – mais pas toutes - ont pourtant l’honnêteté d’indiquer dans une note en bas de page que le terme grec est précisément « né d’en-haut ».

Je n’ai pas la naïveté de penser qu’une telle conversation avec votre cousine changerait ses prises de position mais pour votre propre intérêt, laissez-vous vous assurer que la parole de Jésus d’être né « d’en-haut » vous ouvrira à une spiritualité totalement différente – et beaucoup plus saine.

Être né « d’en-haut » suggère que notre épanouissement est d’origine relationnel et dynamique et non pas règlementaire et formaliste. Il se situe bien au-delà des règles légalistes ou des « mots magiques ».

Jésus dit ensuite à Nicodème :
« Le souffle
souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du Souffle. »

Jésus ne pensait pas à une incantation de mots magiques qu’il faudrait prononcer pour être vacciné contre le fantasme d’une damnation éternelle. Il enseignait un voyage intérieur. C’est bien d’un chemin spirituel à suivre qu’il s’agit. Et je vous le souhaite réussi et heureux.

 



Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.