Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Mon Angleterre

 

 

chanoine Tony Dickinson

chapelain anglican à Gênes (Italie)

 

article écrit directement en français

 

12 août 2020

Quant aux expériences de ces semaines en Angleterre : je me trouvais  plus inquiété par l'absence d'aucun sens de stratégie, soit politique ou sanitaire, que par les restrictions actuelles en Italie. Mon fils m'a fait remarquer la fréquence d'usage de la phrase « I think that what people want to see is... » [Je crois que ce que les gens veulent voir, c'est...] quand le premier ministre répond aux questions des journalistes.  Cela révèle, peut-être, un gouvernement dirigé plutôt par les « groupes de discussion » que par un politique approprié à une telle crise mondiale.  Les annonces gouvernementales changent souvent, se contredisent parfois, et sont sapées régulièrement par les actions des individus qui entourent Johnson.  L'affaire Cummings (son voyage de 800 km au point culminant de l'état d'urgence) a beaucoup contribué à la méfiance largement répandue des exigences ministérielles.

Et le progrès vers le Brexit continue. L'économie britannique se trouve déjà gravement blessée par le Covid-19 et les mesures palliatives prendront fin le mois prochain, malgré une hausse du chômage telle qu'on ne voyait pas depuis 2008-9. Mais le gouvernement reste immuable, les regards fixés sur un avenir au dehors des institutions européennes, même celles qui soutiennent la sûreté des états européens. Faute d'une metanoia soudaine et profonde, ou bien un coup contre Johnson dirigé par les députés de la partie conservatrice qui s'inquiètent des répercussions négatives lors des élections de 2024, la situation du Royaume-uni risque de s'aggraver avant de s'améliorer. 

Ajoutons alors les mensonges énormes et habituelles du premier ministre et une culture politique déjà corrompu par les faveurs spéciales accordées à des amis et à des initiés et nous chrétiens britanniques trouvons très peu de raisons de se réjouir.  Mais on croit.  On espère, aussi. Comme a dit Martin Luther King, l'arc de l'histoire est long et il tend vers la justice. Et surtout on cherche à aimer et prier, prier même pour les hommes et les femmes qui nous conduisent vers la précipice économique et sociale d'une séparation sans accord.


Retour vers libres opinions
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque