Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

Demain

libération ou transformation ?

 

Jean-Marie de Bourqueney

pasteur de l'Église protestante unie de Paris-Batignolles



9 mai 2020

De quoi demain sera fait ? Quel sera le monde d’après ? Il est évidemment beaucoup trop tôt pour l’anticiper. Tout n’est pas comparable évidemment, mais certains comparent ce 11 mai à la Libération en 1944. Le propos est évidemment caricatural. On ne peut comparer une guerre avec des millions de mort, les camps de la mort, la torture, la faim, et qui a duré 6 ans à une épidémie qui durera quelques mois... Mais il existe néanmoins deux points communs : la progressivité de la libération et la contrainte à changer de monde.

Les Alliés débarquèrent le 6 juin 44 mais il faudra encore des mois pour « déconfiner » la France de son Occupation.

Dans l’impatience de notre société contemporaine, ce temps nous paraît infiniment long. Nous voudrions tellement retrouver dès ce lundi notre « monde d’avant », nos plaisirs, nos bars, nos cinés, nos musées, nos vacances... et notre Église ! Mais il nous faudra encore être patients, sans même savoir pendant combien de temps. La maîtrise des horloges nous échappe désormais.

L’autre point commun, c’est l’obligation à changer beaucoup d’habitudes, mais aussi sans doute le fonctionnement de notre société, politiquement, socialement et bien sûr économiquement. En 1944, alors que la guerre n’était pas encore finie et que la France avait vécu, pour le coup, un véritable « écroulement », le courage fut de créer notre système de Sécurité Sociale, mais aussi de donner le droit de vote aux femmes. Cela paraît tellement incroyable qu’elles ne l’aient pas eu avant... Bref, la France à genou dut se réinventer... et s’améliorer.

Telle est peut-être le temps que nous allons vivre. Notre Église va aussi prendre le temps de cette transformation, en tirant profit des expériences vécues, en améliorant encore notre fraternité, notre spiritualité et notre réflexion, mais aussi nos moyens de communication... même si beaucoup d’activités se sont totalement arrêtées et qu’elles ne reprendront que très progressivement, l’Église est bien présente, vivante.

 

Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque