Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion


3

Salafisme et évangélisme

Courrier des lecteurs

publié dans l'hebdomadaire protestant Réforme du 14 novembre 2019

 

Henri Allaigre


 

19 novembre 2019

Dans le compte rendu que fait Réforme cette semaine sur le livre de Pierre Gisel Sortir le religieux de sa boîte noire, il est dit que l'auteur, dans son examen des « radicalités contemporaines, renvoie dos à dos salafisme et évangélisme », ce qui est une façon de dire : « Au fond, ces deux fondamentalismes se valent. »

Je trouve ce parallèle, fréquent du reste entre ces deux courants dits extrêmes, assez facile, superficiel et du coup injuste : ce qui leur est commun est de s'attacher à une interprétation très littérale du texte sacré auquel ils se réfèrent, l'un le Coran et l'autre l'Évangile.

Mais là est aussi toute la différence : prendre à la lettre l'Évangile, c'est sans doute avaliser miracles, guérisons et phénomènes surnaturels qui y foisonnent comme très réellement advenus, sans interprétation rationnelle ou symbolique selon nos critères modernes, mais c'est en fin de compte garder intact le message central de pardon et d'amour qui était au cœur de la prédication de Jésus.
Prendre à la lettre le Coran, c'est avaliser un message en maints endroits explicitement guerrier et offensif préconisant sans ambages violence et conquête pour soumettre les infidèles à la loi de l’islam, qui veut justement dire « soumission ».

La démarche dans les deux cas a peut-être quelque chose de similaire dans une volonté de non-interprétation par rapport à la pureté d'un message originel, mais le message n'étant pas le même, le résultat en termes de comportement en société ne l'est pas non plus ! On a vu peu d'évangéliques, dans l’élan de leur conviction, se mettre à décapiter les passants par obéissance à la loi de leur maître !

Renvoyer dos à dos ces deux approches me paraît donc une analyse assez peu convaincante, car assez peu réfléchie ! Elle relève sans doute d’une louable volonté de ne pas « stigmatiser l'islam ». Il ne faudrait pas cependant que cela aille jusqu'à l'aveuglement d'ignorer la réalité et la spécificité de « l'empreinte civilisationnelle » laissée par chacun de ces deux grands courants religieux, christianisme et islam, qui ont façonné dans l'histoire de façon très différente les sociétés et les gens qu'ils ont inspirés.



Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.