Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

Kim Phuc Phan


La petite fille et le pasteur


à propos du portrait de Kim Phuc Phan

 

Jean Loignon

 

Courrier des lecteurs de l’hebdomadaire protestant Réforme

paru le 17 octobre 2019

 

20 octobre 2019

Je me permettrai d'enrichir le portrait de « la petite fille au napalm » en citant ce passage du livre d’Annick Cojean « Retour sur images » (Grasset-Le Monde, 1997) :

L’an passé, Kim fut invitée à Washington à la cérémonie commémorative de la guerre du Vietnam [...] Elle a pris timidement la parole pour évoquer l'espoir Et le pardon :
« Si je pouvais me trouver face à face avec le pilote de l'avion qui a lancé Ia bombe, je lui dirai : "on ne peut pas changer l'histoire, mais au moins peut-on essayer de faire de notre mieux dans le présent et le futur pour promouvoir la paix." »

Au milieu de l'assistance, John Plummer fut foudroyé. C'est à lui qu'elle s'adressait, lui qui avait eu la responsabilité de coordonner Ie bombardement de Trang Bang, le 8 juin 1972. Lui qui, devenu pasteur, après mille errances, portait toujours sur lui Ia photo de la petite fille.

Il se rua vers un policier, le suppliant de remettre un message à la jeune femme, elle quittait le mémorial, soucieuse d'éviter Ia foule. [...] Le billet lui parvint iuste à temps :
« Kim, je suis cet homnte. »
Alors, elle s'arrêta, se retourna. Il attendait, tremblant au haut des marches. Et elle ouvrit ses bras.


 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.