Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion



Procréation médicalement assistée

 

Leboucher.R

Savoie

 

Courrier des lecteurs du quotidien
Le Daupiné Libéré
du 25 juin 2019

 

21 juin 2019

Certains s’opposent avec véhémence à la procréation médicalement assistée (PMA) pour la satisfaction de leurs croyances personelles. Il est facile d’être contre tout quand on n’est pas concerné et que la vie vous comble.

De quel droit peut-on s’opposer au bonheur des autres si la nature ou la société les a faits différents ? Cela n’enlève rien aux premiers. Doit-on condamner à la souffrance et à la résignation ceux qui n’ont pas le bonheur d’avoir naturellement des enfants ?

Au catéchisme on enseignait l’amour d’autrui et à la commnale, en cours de morale, la tolérance ; notre société a-t-elle tiré un trait sur ces valeurs ?

Pourquoi ceux qui se préoccupent tant du futur des enfants « à venir » n’interdisent pas les familles recomposées qui font souffrir tant d’enfants, bien réels cette fois ?

Existe-t-il deux catégories d’enfants ? Tous les jours on découvre des enfants malheureux dans des familles conventionnelles et bien pensantes. Rien ne laisse présager, bien au contraire, que les enfants née de la PMA soient plus malheureux. Ils auront au moins des parents qui se seront battus pour qu’ils vivent.

Les Français sont toujours en retard d’une guerre. Rappelons, par exemple que l’esclavage fut interdit en France quinze ans après le Royaume Uni.
Aujourd’hui, les Français son réservés sur la Gestatijon pour autrui. Mais la société évolue ; dans une à deux décennies, la GPA ne sera plus taboue. la liberté s’arrête où commence celle des autres. Comme pour l’avortement, laissons chaque femme librement décider. Que les hommes aient l’humilité de leur laisser ce droit !


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.