Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français





Olivier Giroud

« Jésus-Christ. Il m’a construit, aidé en tant qu’homme
et joueur professionnel »


 

Regards protestants

La rédaction


7 septembre 2018

À 31 ans, Olivier Giroud, le quatrième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, fort de 81 sélections en équipe de France et désormais champion du Monde, est aussi chrétien. Il se confie à ce sujet dans les colonnes du Parisien.
L’attaquant de l’équipe de France et de Chelsea a déjà déclaré sa foi dans les médias à plusieurs reprises. Lorsqu’il annonce qu’un « moment avec Jésus, ça te met le smile pour la journée ! », ou qu’il remercie le Seigneur pour un but, il le fait toujours avec une grande simplicité. C’est ainsi qu’à la question du Parisien,
« Si vous pouviez remercier une personne pour ce titre, quelle serait-elle ? »,
la réponse est toute simple :
-  « Jésus ! »
 « Jésus-Christ. Il m’a construit, aidé en tant qu’homme et joueur professionnel, en me donnant confiance, persévérance et foi pour ne jamais rien lâcher. »

- « Vous avez prié avant la finale face à la Croatie ? », poursuit le journaliste.
« Comme avant chaque match. À chaque fois, j’en demandais un peu plus au Seigneur. Parce que c’était la dernière marche et que j’avais encore plus besoin de lui. J’ai été entendu. »



Remarque de Gilles Castelnau

Il y a une ambiguïté dans ce témoignage d’ Olivier Giroud que cet article pourrait relever.

J’aime lorsqu’il dit : « en me donnant confiance, persévérance et foi pour ne jamais rien lâcher. »
C’est un magnifique témoignage rendu à la présence créatrice de Dieu dont le dynamisme nous anime et renforce notre existence, nous rend capables d’affronter les difficultés et les exigences de la vie.
Il dit « Jésus » mais il est évident que c’est Dieu qui est le créateur de la vie que Jésus révélait.

Chaque homme peut puiser en lui l’élan de renouveau, le courage, la force de résurrection dont il a besoin dans sa vie et que les théologiens appellent l’Esprit saint. Olivier Giroud en concrétise la joie lorsqu’il shoote de tout son être dans les buts du stade et sans doute aussi dans les divers aspects de son existence. Il en témoigne fort bien.

Mais je crains un dérapage dans sa pensée lorsqu’il parle de sa « demande » à propos de la finale de Croatie et qu’il dit :
-  « J’ai été entendu ! »
On a presque l’impression qu’il demandait à « Jésus » de s’investir dans le match pour faire gagner son équipe.
Comme s’il avait osé prier :
« Si je shoote un peu de travers, envoie un petit coup de vent pour que le ballon aille néanmoins droit dans le but ! ».
A-t-il demandé la force intérieure et le courage nécessaires au jeu - ce qui est bien légitime - et que le jeu tourne en sa faveur - ce qui est tout autre chose !
Un Dieu qui truquerait les résultats du Mondial !

Dans ce cas Olivier Giroud aurait totalement quitté Jésus et son Évangile pour sombrer dans le paganisme le plus sordide.
Je me demande ce que le journaliste du Parisien en a pensé. En tous cas Regards Protestants n’en dit rien.

 

Réaction d'une internaute

Francoise Bleker

Oui moi aussi ce genre de "témoignage" me gêne... ça sous-entend aussi que si la France a gagné, c'est que Dieu a répondu aux prières de joueurs (et de supporters peut-être aussi) français dans ce sens... mais du côté croate, peut-être que des joueurs (et des supporters) ont également prié pour que leur pays gagne... alors, Dieu a béni les uns et pas les autres ????
Je trouve beaucoup plus mûr ce que j'avais lu concernant David Douillet : il expliquait qu'avant chaque combat de judo il priait aussi, mais qu'il ne demandait pas à Dieu de lui donner la victoire : ce qu'il lui demandait, c'était de lui donner de pouvoir être fair-play avec son adversaire jusqu'au bout... ça m'avait frappée à l'époque...

 



Retour vers libres opinions
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.