Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 


On a prié pour les Thaïlandais


 

Gilles Castelnau


 

12 juillet 2018

Dans le Courrier des lecteurs du Dauphiné Libéré de ce matin, M. Jean Falissard remarque l’unanimité de tous les responsables religieux à invoquer l’aide du ciel en faveur des adolescents thaïlandais prisonniers sous terre :

« Prières de chamans et de sorciers, dans une nation où le culte des esprits est très vivace. Plusieurs poulets et porcs sont sacrifiés pour que les esprits viennent en aide aux adolescents. Le patriarche suprême des bouddhistes a appelé ses concitoyens à prier pour la survie des jeunes. Même les représentants des religions minoritaires se sont associés à la prière générale : les chrétiens en chantant des cantiques, les musulmans en leur dédiant la dernière prière du vendredi. »

Certes il est bien naturel que dès que la vie est en danger, tous les vivants, quelle que soit leur culture se tournent vers le grand Flux de Vie qui nous anime tous et l’invoquent chacun à sa manière, comme sa religion lui a appris à le faire.

Tous ont l’idée que les prières prononcées, les rites accomplis et les sacrifices offerts influenceront la suite de événements et qu’il y a là une possibilité à ne pas négliger dans les cas extrêmes, lorsque nos propres forces humaines risquent de ne pas être, à elles seules, suffisamment efficaces.

On prie volontiers pour les malade lorsque les antibiotiques s’avèrent impuissants et on se tourne vers sainte Marie Madeleine pour obtenir une mutation professionnelle lorsque le DRH de l’entreprise se montre intraitable.
Évidemment Marie Madeleine, Dieu ou Allah surprennent et déçoivent souvent en exauçant l’un et en laissant l’autre périr misérablement. Comme c’est précisément le cas en Thaïlande ou si les 12 jeunes et leur moniteur ont été heureusement délivrés, un des sauveteurs a péri asphyxié dans l’ étroit couloir sous-marin.
A quoi pensaient donc les diverses divinités invoquées ?

M. Falissard ne s’y intéresse pas mais il pose la question des responsables religieux :

« Pourquoi une pareille solidarité ne se manifeste-t-elle pas face au problème de l'immigration des jeunes Africains ? »

Il est évidemment conscient du fait que le problème de l’immigration ne relève pas des Dieux mais bien de nos propres forces, et que la bonne volonté est loin d’être unanime et nos divers chefs religieux, quels qu’ils soient, sont loin d’oser nous inciter à sortir de notre institutionalisme égoïste.

La Bible nous montre, par contre, comme un modèle, la très ancienne et sans doute légendaire figure d’Anne, la mère du prophète Samuel. Le récit (I Sa 1) rapporte que dans sa détresse d’être sans enfants, elle ne demandait pas à Dieu de forcer la nature mais se bornait à « répandre son âme devant l’Éternel ». Et le narrateur précise qu’avant même d‘être exaucée – ou de ne pas l’être – « son visage n’était ensuite plus le même ».



Retour vers "Gilles Castelnau"
Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

rtin Luther  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.