Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Nouvelle

 


Isaac Casaubon, le prince Charles,

la ville de Crest et la Bible anglaise


Gilles Castelnau

 

 

9 mai 2018

Le Dauphiné Libéré rapporte que le prince Charles d’Angleterre, venu commémorer à Lyon l’armistice du 8 mai, a goûté des spécialités gastronomiques de la ville de Crest (Drôme). C’est bien. Il aurait pu parler à cette occasion de la « version autorisée » britannique de la Bible dont on sait qu’il la juge irremplaçable. Et voici pourquoi.

Le grand quotidien anglais The Guardian rapportait justement dans son édition du 3 mai qu’un bibliste français, Isaac Casaubon, avait pris une part relativement importante dans cette traduction. Cette participation jusqu’ici inconnue vient d’être découverte par un bibliste anglais, le professeur Nicholas Hardy de l’université de Birmingham.

En considérant un exemplaire du Nouveau Testament grec utilisé par John Bois, un des traducteurs du XVIIe siècle, il remarqua que celui-ci avait inscrit dans les marges du texte des remarques au crayon. Il eut l’idée de s’intéresser à ce bibliste inconnu et trouva à la Bibliothèque Nationale de Londres toute une correspondance qu’il entretenait avec le professeur français Isaac Casaubon.
Celui-ci donnait volontiers son avis sur les difficultés que les traducteurs anglais lui soumettaient. Ces conseils étaient donnés en latin car Casaubon ne parlait pas anglais !

L’ « Authorised Version » de la Bible – qui date de l’an 1611 sous le règne du Roi Jacques Ier – est un fleuron de la culture britannique et les Anglais y découvrent avec stupeur une main française !

Et une main protestante de la ville de Crest car c’est de là qu'est issu Isaac Casaubon, fils du pasteur de la ville, devenu professeur de théologie, et même considéré en son temps comme « l’homme le plus savant de son époque ».

Le rapprochement de la découverte le 3 mai du professeur Casaubon par les Anglais et la visite du Prince Charles mangeant le 8 mai des sucreries de Crest prête à sourire...

 

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

rtin Luther  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.