Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Question - réponse

 

Tout concourt au bien

de ceux qui aiment Dieu

 


Mark Sandlin

pasteur de l’Église presbytérienne du Sud des États-Unis

 

traduction Gilles Castelnau

 

28 avril 2018


Question

Récemment, alors que je me trouvais dans des circonstances difficiles, un ami m’a dit de ne pas m’inquiéter car Dieu tient tout en main et qu’il est écrit : « Nous savons que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romains 8.28)
Pensez-vous que c’est bien cela que ce verset veut dire ?

 


Réponse


La plupart de ceux qui aiment citer ce verset comprennent qu’il veut dire : « Toutes choses sont prévues par Dieu pour le bien. »
Mais cette manière de concevoir la vie du monde fait d’une tragédie une bénédiction et fait qu’éprouver de la peine revient à ignorer le « plan et le mystère de Dieu ».
L’holocauste, le drame du Rwanda, les violences sexuelles faites aux enfants, les 21 000 personnes qui meurent de faim chaque jour sont des malheurs considérés dès lors comme provenant de la providence de Dieu et supposent que Dieu utilise la mort et la souffrance dans le but de promouvoir un bien supérieur.

Dieu n’est pas ainsi.
Ce n’est d’ailleurs pas ce que le verset veut dire.

Il dit : « En toutes choses Dieu œuvre pour le bien ».
C’est-à-dire sans doute qu’en toutes choses (même les choses horribles et tragiques produites par l’humanité elle-même) Dieu agit pour en tirer quelque chose de bon.
Et peut-être que si Dieu a de la peine à le faire, c’est que le seul outil dont il dispose est nous-mêmes, nous les hommes que Dieu aime.

Alors, non, je ne pense absolument pas que ce soit cela que le verset veut dire.


Retour vers libres opinions

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.