Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Question - réponse

 

Dieu et la prière


Kevin Thew Forrester

prêtre de l'Église épiscopalienne des États-Unis

 

traduction Gilles Castelnau

 

16 avril 2018


Question

Je comprends « Dieu » comme étant l’Être primordial en qui et par lequel je vis et je n’arrive pas à comprendre le sens de la prière. J’ai lu Bultmann, Tillich et le merveilleux théologien écossais John MacQuarrie, dont l’approche existentialiste-ontologique du mystère de l’Être m’a amené à ce que je crois être une compréhension de Dieu plus globale et logique. La question se pose désormais pour moi de comprendre la prière.


Réponse

Je comprends votre question. Ma réponse est que je m’efforce de comprendre le christianisme de manière non dualiste. Cela me semble résoudre la question de la prière.

Le christianisme non dualiste ne considère pas « Dieu » comme une entité séparée mais comme étant l’Être de tout ce qui existe. Cela signifie que chacun de nous est une manifestation personnalisée de l’Être, distincte mais pas séparée et qu’il n’y a pas d’entité séparée à laquelle s’adresser pour lui demander quelque chose.

L’Être ne nous est pas extérieur ou intérieur. La spiritualité du christianisme non dualiste implique d’une part la fidélité à soi-même, l’acceptation positive et le développement de notre propre personnalité et d’autre part la fidélité à l’Être qui vit, agit et s’incarne en nous.

Nous menons des vies heureuses parce que l’Être est essentiellement bonheur. L’Être est toujours Amour-sans-limite et il est notre véritable nature.

Notre vraie nature peut donc apparaître dans notre vie spirituelle et la faire rayonner pleinement. Ceci peut se produire lorsque nous sommes assis dans la position de méditation, lorsque nous nous occupons des autres, lorsque nous sommes malades, lorsque nous jouons. En tout ce que nous faisons, notre spiritualité nous invite à permettre avec bonheur à l’Être de se manifester librement. Le surgissement spontané à chaque instant en nous de l’Être avec sa créativité est source d’émerveillement et de reconnaissance.

Nous répondons à sa présence par le chant, la danse, le silence, la peinture, la sculpture, l’engendrement d’enfants, le jardinage etc. Toute création se fait sacrement car elle manifeste et concrétise l’indéniable créativité de l’Être.

En tant qu’enseignant et que prêtre de la tradition épiscopalienne, je conduis la prière des communautés. Je m’efforce dans mon enseignement, dans la liturgie, dans mes conversations de les amener à prendre conscience le sens profond de ce qu’elles vivent. Je réforme sans cesse les textes liturgiques de l’Église suivant l’évolution spirituelle de la communauté afin de les adapter au christianisme non dualiste dont je parle.
Par exemple le terme de « Dieu » y prend un sens symbolique et poétique qui désigne l’Être.

.

 

Le Rev. Kevin Thew Forrester est prêtre de l’Église épiscopalienne des Etats-Unis. Il a récemment été élu évêque mais son élection n’a pas reçu l’approbation des autres évêques épiscopaliens.
On lui a reproché une pratique trop radicale de la méditation zen. Il n’accepte pas de suivre la liturgie officielle de l’Église épiscopalienne.
L’argument théologique central récusant sa nomination épiscopale est que « si la méditation zen est, comme il le prétend, de même nature que la méditation chrétienne, pourquoi serait-il nécessaire d’aller la chercher dans les milieux bouddhistes ? » En fait le bouddhisme n’est pas le christianisme.

Voir sur ce site théisme - panthéisme - panenthéisme


Retour vers libres opinions

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.