Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

   

Autrefois, demain, aujourd'hui

 

 

pasteur Alain Arnoux

 

Méditation parue dans la Lettre hebdomadaire
de l’Église protestante unie de Bourdeaux, Dieulefit, La Valdaine
31 mars 2018

 

31 mars 2018

Le Seigneur m'a saisi avec puissance. Son souffle m'a emmené, et je me suis trouvé dans une vallée couverte d'ossements. Le Seigneur me fait faire le tour de l'endroit. Les ossements sont très nombreux et complètement desséchés. Alors le Seigneur me demande :
- Dis-moi, l'homme, ces ossements peuvent-ils revivre ?
Je réponds :
- Seigneur Dieu, c'est toi seul qui le sais.
Il me dit alors :
- Adresse-toi de ma part à ces ossements. Dis-leur : « Ossements desséchés, écoutez ! Voici ce que le Seigneur Dieu vous déclare : Je vais faire venir en vous un souffle de vie, et vous vivrez. » Ézéchiel 37 / 1-5

 

Qu'autrefois Jésus ait été relevé d'entre les morts pour entrer dans une vie sans limite,
je le crois.

Que demain, plus tard, dans un avenir qui n'appartient qu'à Dieu,
nous soyons à notre tour relevés de la poussière des tombeaux,
je l'espère et je le crois.

Mais ce qui m'importe, c'est aujourd'hui.

C'est qu'aujourd'hui, soit à l’œuvre dans la vallée des ossements
où se dessèchent, où se pourrissent
des hommes sans joie et sans espoir, des hommes piétinés et oubliés, des hommes salis et avilis,
la même force qui autrefois a relevé Jésus d'entre les morts
et qui demain nous relèvera de la poussière.

C'est qu'aujourd'hui dans ta vie et dans la mienne
la même force soit à l’œuvre
pour tuer la mort,
la mort qui tue l'amour, la mort qui tue la confiance, la mort qui tue l'espérance,
et pour nous remettre debout.

Et cela, je le vois.

Le Vivant fait vivre de sa vie dès maintenant.
Ce que nous deviendrons appartient à Dieu,
mais dès à présent, avec le Relevé,
nous sommes ses enfants.

Prière
Tout semble aller à l'envers, Seigneur.
Tu me promets la résurrection
et la gloire de la vie éternelle,
tu me promets un corps spirituel
et la grande liberté
des enfants de Dieu.
Et voici que mon corps
s'alourdit et perd de son éclat,
voici que je m'essouffle
et que je suis de plus en plus
cloué au sol,
voici que mon esprit s'alourdit
d'expériences et de soucis.
Pourtant c'est vrai
que ma foi se fait moins simple
mais plus tenace,
que mon espérance devient patiente,
et même que j'apprends à aimer.
C'est que tu grandis en moi, Seigneur,
doucement, patiemment, fermement,
en agrandissant ta place
dans les méandres de mon être.
C'est peut-être pour cela aussi
que je m'alourdis.
C'est vrai, je n'y pense pas toujours,
mais je suis bien
en train de ressusciter

 

Retour vers Alain Arnoux
Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

rtin Luther  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.