Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 


Une culture de réprobation

 

Angela Tilby

prêtre et chanoine émérite de la cathédrale Christ Church d’Oxford

 

Article paru dans l'hebdomadaire anglican Church Times

du 12 janvier 2018

traduction Gilles Castelnau

 

18 janvier 2018

Il serait facile, en ce début d'année 2018, d'écrire un billet déprimant : Le temps est pourri, le plastique envahit les océans, asphyxie les animaux marins et nous ronge peut-être nous aussi. La Maison blanche est un nid de vipères. Internet est infesté de fraudeurs et de tweet agressifs. Le capitalisme libéral est gouverné par des gibiers de potence. Le service de santé est étranglé par son manque de moyens. Le Brexit n’en finit pas de trainer.

Les prédicateurs et les commentateurs chrétiens sont polarisés sur les mauvaises nouvelles pensant qu'elles mettent en valeur le message de l’Évangile pour la vie quotidienne. Il est vrai que les Églises ont une vocation prophétique, mais son exercice exige d’elles le plus élevé des dons spirituels : un jugement et un discernement justes.
Un aspect de ce discernement est précisément d’être capable de reconnaître les bonnes nouvelles lorsqu’elles se présentent.

Par exemple l’environnement. La production d’électricité en 2017 a été la plus verte jamais connue. En juin, pour la première fois l’énergie renouvelable a produit plus de puissance que le gaz et le charbon réunis. Les voitures électriques sont maintenant sur les routes et j’ai remarqué le nombre croissant de points de charge électrique.

Les voix chrétiennes ne semblent guère se réjouir de ces nouvelles heureuses et en abandonnent le contentement au grand public.

La campagne contre le plastique va être un sujet important cette année. Les émissions de télévision de Sir David Attenborough nous en font prendre conscience et tout en attirant l’attention sur le mal que fait le plastique abandonné sur les océans, remarquent que tout n’est pas totalement négatif : Sir David Attenborough a déclaré être plus optimiste en ce qui concerne l’avenir de notre planète qu’il y a quelques années.

Les vrais prophètes parlent de la grâce autant que du jugement.

Lorsque le prince Harry a interviewé Barack Obama le mois dernier à la radio, l’ancien Président des États Unis a souligné l'importance de la modernité. Il a dit qu’il voyait les extraordinaires progrès technologique et social des 50 dernières années comme une source de libération pour beaucoup d’hommes de ce monde. Bien des dangers qui nous menacent, a-t-il dit, seront sans doute écartés par les nouvelles technologies et la liberté du marché, tout en rappelant qu’on aura toujours besoin de prophètes pour rappeler l’honnêteté indispensable.

Les prophètes ont, eux aussi, besoin d’être honnêtes. Ils doivent se souvenir des bonnes choses qui ont amélioré nos vies, et des découvertes qui ont enrichi leurs auteurs et les investisseurs.
Ils ne doivent pas se contenter de toujours organiser une prochaine manifestation de protestation.

Le christianisme devrait arrêter de se focaliser sur le péché et le mal. Nous devrions développer davantage nos sentiments de bonheur et de reconnaissance et promouvoir un peu moins notre culture négative de réprobation.

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

tion  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.