Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

Un robot bénisseur allemand


German robo-priest

 

Hattie Williams

 

article paru dans l'hebdomadaire Church Times
de l’Église anglicane
le 2 juin 2017

 


« J'ai vraiment senti quelque chose
pendant la bénédiction
une sorte de fourmillement
une présence spirituelle
mais c'était peut-être un court-circuit »


traduction Gilles Castelnau


3 juin 2017

Un « prêtre » robot qui donne une bénédiction automatique en cinq langues avec un rayonnement lumineux divise les fidèles d’une paroisse protestante d’Allemagne.

Le robot « BlessU-2 » fait partie d’une exposition organisée par l’Église protestante de Hesse et Nassau, près de Berlin, à l’occasion du 500e anniversaire de la proclamation par Martin Luther de ses 95 thèses, qui ont marqué la naissance du protestantisme.

Le robot est carré, il a un écran tactile sur la poitrine, une tête avec des yeux et une bouche mobile, des bras et des mains avec des lumières.
Il est programmé pour dire aux utilisateurs un « accueil chaleureux » ; il leur propose de choisir entre une voix masculine et une féminine et leur demande quelle sorte de bénédiction ils souhaitent.

Il lève alors les bras au ciel, les lumières de ses mains se mettent à scintiller, sa bouche sourit, il dit : « que Dieu vous bénisse et vous protège » et il récite le verset biblique qui a été choisi. L’utilisateur peut faire imprimer ce verset et le conserver comme souvenir.

Un porte-parole de l’Église, Sebastian von Gehren, a dit lundi au journal anglais « Mirror », que ce robot avait été installé pour « provoquer un débat ». Tous les paroissiens n’en sont pas convaincus : « La moitié d’entre eux trouve que cette initiative est excellente mais l’autre moitié n’imagine pas qu’une bénédiction puisse être donnée par une machine. »
Les gens qui ne fréquentent pas les églises et les touristes de passage sont particulièrement séduits et nombreux sont ceux qui « reviennent tous les matins et tous les soirs » pour recevoir une bénédiction.

 

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.