Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

Fake news

 

 

Gilles Castelnau

 

 

22 février 2017

Quand un journaliste a dit à Trump que c’était faux, qu’il n’avait pas eu plus de voix que les autres présidents, que Barack Obama et George Bush l’avaient surpassé, que son affirmation euphorique était donc une fake news, ni lui, ni tous ses électeurs du Middle West américain n’ont été le moins du monde ébranlés dans leur idée que « America is great ».

Car l’image que donnait sa fake news était plus vraie, pour eux, que les chiffres donnés par la presse. Une fake news n’est pas fausse. Elle indique le monde alternatif heureux dans lequel on se situe.

Lorsque les Anglais du Lancashire qui ont massivement voté pour le Brexit se réjouissaient de récupérer les 350 millions de livres sterling accaparés chaque semaine par l’Europe pour les donner au Service de Santé, ce n’était évidemment pas vrai : ces millions n’existaient pas. Mais cette fake news symbolisait bien l’esprit d’indépendance qu’ils chantaient à pleine voix :
« Rule Britannia, Britannia rules the waves » (la Grande Bretagne est maîtresse de l’océan)

Une fake news est plus vraie que les chiffres et les lettres que donne la presse. Elle manifeste pour celui qui la répète la réalité de l’univers alternatif auquel il veut croire.

Lorsque Marine Le Pen effraye les ruraux d’Alsace et des Cévennes qui n’ont jamais vu un immigré en leur dépeignant l’invasion étrangère qui menace, et propose à tous la vie heureuse que procurera la « sortie de l’euro » elle dessine l’image de son monde imaginaire qui paraît vrai puisqu’on aime y croire.

Du temps du Communisme on racontait qu’à un Russe qui évoquait la crise du logement, un camarade avait répondu : « Vous devriez lire la Pravda » (« vérité »).

Certaines fake news ne sont manifestement pas vraies : il n’y a eu aucun attentat terroriste vendredi en Suède et le 1er Ministre n’a pas tort de demander « ce qu’a fumé Trump » !

Mais toutes les images heureuses fantasmées ne sont pas à bannir. Il ne faut pas être atrabilaire ! La diseuse de tarot que j’ai entendu annoncer à un jeune adolescent qu’il allait rencontre une jeune fille charmante, non seulement ne courait guère le risque de se tromper mais surtout elle ouvrait devant lui l’image vraie d’un amour possible.

Lorsque le prophète voyait « le loup se coucher avec l’agneau » et quand Jésus disait que « les doux hériteraient la terre », ce monde inconnu qu’ils ouvraient devant nous ressemble, certes, à une fake news. Mais nous pouvons aussi sentir un dynamisme créateur monter en nous à l’ouïe de ces paroles, une foi, une espérance et un amour, bien différents des affirmations mensongères et de l’esprit peu sympathique de Trump, de Mme May ou de Marine Le Pen.

Et malgré les arguments des bons esprits raisonnables, nous nous écrions avec conviction :
« Le Christ est ressuscité, en vérité il est ressuscité ! »

 


Retour vers "libres opinions"
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.