Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 


Interreligieux 

/i366.musset.png

Jésus pour les non-religieux

Rendre son humanité au prophète de Nazareth

Jacques Musset


Ed. Karthala
242 pages - 25 €


Recension Gilles Castelnau


  


3 octobre 2023

Ce livre intéressera tous ceux qui sont à la recherche d’une spiritualité authentique et se détournent des messes catholiques des cultes protestants où trop souvent les affirmations doctrinales, les paroles liturgiques et les cantiques transmettent des images de Dieu et du Christ surnaturelles et aujourd’hui non crédibles.

Jacques Musset puise dans la richesse de son passé et dans sa grande culture humaine et théologique des éléments où chacun pourra reconnaître l’élan qui l’anime et l’esprit qui le soutient au plus profond de son âme.

Après deux chapitres où il donne ses propres opinions, il présente et commente les principaux théologiens, grands témoins d’un christianisme vivant, qui déconstruisent les constructions glaçantes d’un catholicisme désormais obsolète et reconstruisent une pensée évangélique nouvelle enracinée dans la foi, l’amour et l’espérance les plus authentiques : le philosophe théologien Lucien Laberthonnière, l’évêque anglican John Shelby Spong, le théologien jésuite Joseph Moingt, le spirituel Marcel Légaut, le chercheur-écrivain Gérard Bessière, le psychothérapeute Eugen Drewermann, le théologien-philosophe Bruno Mori, Jésus inspirateur d’agnostiques et d’athées en notre temps, le penseur et homme politique Antonio Gramsci, l’écrivain Erri De Luca, le romancier Emmanuel Carrère, le mystique Charles Juliet et le poète René Guy Cadou. Le théologien et éditeur Robert Ageneau ouvre l’ensemble avec une remarquable préface lucide et éclairante.

Voici quelques passages caractéristiques de cette réflexion si profonde :


 

Préface

Robert Ageneau


Les non-religieux sont ceux qui ont abandonné la conception théiste de Dieu, laissant ouvert le champ à la science et à la recherche d'autres représentations possibles de Dieu. La quête d'un Jésus pour les non-religieux entraîne donc une rupture entre Jésus et le théisme. Jacques Musset s'attelle à montrer que la vie de Jésus et son message ne sont pas prisonniers d'une telle conception, bien que Jésus ait partagé comme juif du siècle les représentations du judaïsme de son temps. Dans sa démarche, il a en effet relativisé la loi de Moïse et le caractère central et sacré du Temple. Il a proposé à l'humanité une vision universaliste. Le « royaume » qu'il annonce est à l'image d'un monde où les inégalités ethniques, sociales ou de genre sont appelées à disparaître. C'est cela qui fit que des dizaines milliers d'humains ont accueilli sa prédication comme une bonne nouvelle, dans l'Empire romain au début de notre ère.

[…]

la plupart des Églises chrétiennes fonctionnent encore dans une culture théiste. Cet état de fait ne concerne pas seulement les évangéliques ou les pentecôtistes, souvent identifiés comme des tenants littéralistes de la vie et du message Jésus. On peut dire aussi que l'Église catholique institutionnelle, partout dans le monde, vit sur un registre religieux. Le message de Jésus est transmis, enveloppé de dogmes et d'idées surnaturalisantes touchant le sacerdoce, les sacrements, le caractère sacré attribué au pape - déclaré souverain pontife -, aux évêques et aux prêtres.

 

[…]

 

Dans des pays occidentaux comme l'Allemagne, le Canada, l'Espagne, les États-Unis, la France…, les recherches impulsées par des hommes comme Paul Tillich, John Shelby Spong, Eugen Drewermann, Bruno Mori, Jacques Musset et bien d’autres, dont il est fait mention dans ce livre, se sont inspirées des propos de Dietrich Bonhœffer. Ces recherches commencent à constituer aujourd'hui un corpus important, dont la collection Sens & Conscience des éditions Katthala rend compte pour une part.

Pourquoi en Europe, en Afrique… les théologiens universitaires, les journalistes, les faiseurs d'opinion… ignorent-ils encore ces recherches en 2023 ? Pourquoi les médias chrétiens dominants s'abstiennent-ils d'en parler et d'en débattre ? Pourquoi une aile libérale est-elle impossible dans le catholicisme, alors qu'elle est acceptée dans l'Église protestante unie de France et dans la Communion anglicane ? On peut se le demander soixante ans bientôt après la clôture du concile Vatican II qui avait ouvert des portes.

 


Introduction


 

Depuis les années 1950, l'accès du grand nombre à un enseignement de plus en plus poussé a favorisé le goût et le souci pour chaque individu de penser et de conduire sa vie librement, et cette exigence a atteint naturellement les chrétiens des nouvelles générations. Ceux-ci ont alors commencé à faire preuve d'esprit critique vis-à-vis du fonctionnement de leur Eglise non seulement individuellement mais aussi collectivement.


[…]

C'est dans ces années également que des chrétiens commencèrent à déserter les messes durant lesquelles, passifs sur leurs bancs, ils s'ennuyaient copieusement, étrangers aux sermons « hors-sol » et au langage liturgique évaporé, leur rappelant sans cesse leur condition de pécheur. Ces mêmes chrétiens ne firent alors plus baptiser leurs enfants ; ils refusaient la conception d'un baptême magique, faisant passer automatiquement les nouveau-nés, par le rite de l'eau répandue sur leur front, de l'emprise du péché originel à la condition d'enfants de Dieu. Et bon nombre cessèrent également de les envoyer au catéchisme qui relayait la figure d'un Jésus qu'ils rejetaient.


[…]

Puisse la découverte de tous ces auteurs permettre à vous, lectrice et lecteur, de vérifier que Jésus, aujourd'hui comme il y a vingt siècles, est bien autre chose que l'opium du peuple, le refuge des résignés, des névrosés ou une assurance-vie pour l'au-delà, comme le laissent encore à entendre hélas ! certaines formes de christianisme traditionnel !

 


 

Chapitre 1

Jésus de Nazareth en son temps

 

Où Jésus puise-t-il ses convictions qui font que, pour lui, la cause de Dieu et l'humanisation de l’homme dans toutes ses dimensions ne font qu'un ? Il se réclame du Dieu des prophètes, ses devanciers, pour qui le vrai culte à Dieu doit s'accompagner nécessairement d'une relation juste et authentique avec les autres, et notamment d'une attention particulière envers les pauvres, les oubliés, les exploités, sinon ce culte est une hypocrisie. Jésus s'inscrit résolument dans cette tradition qu'il porte à un accomplissement inconnu jusque-là ; il manifeste clairement en paroles et en actes que la passion de son Dieu est que l'homme vive dans toutes les dimensions de son humanité.



Une aventure qui a un avenir

L'aventure historique de Jésus se termine avec sa passion et sa mort sur la croix. La proclamation de sa résurrection par ses disciples ressort non pas d'un fait historique constaté, mais d'une conviction intérieure qui les a animés dans les temps qui ont suivi sa crucifixion. sans que l'on puisse être plus précis. Les récits de nos évangiles concernant l'annonce par des anges de la résurrection de Jésus aux femmes - auprès du tombeau vide - et les différentes apparitions du ressuscité à ses apôtres et à ses disciples ne sont pas des reportages historiques, mais des mises en scène traduisant une expérience intérieure. Pour eux, le Jésus qui avait été crucifié demeurait le Vivant par-delà sa mort physique, devenant « la voie », le chemin qui initie à la vie tous ceux qui s'efforcent de vivre de son esprit.

 


Qu'allait devenir cette mémoire vive de Jésus ? Qu'est-elle devenue à travers les vingt siècles qui nous séparent de origines ? Que devient-elle de nos jours ? Nous avons signalé dans l'introduction que la figure de Jésus a été figée dans le premiers dogmes des IVe et siècles ; leur doctrine est devenue obsolète dans notre culture moderne.

Il est donc de notre devoir impérieux d'actualiser sa en notre temps, dans le contexte culturel et social qui est le nôtre et dans des langages qui rejoignent l'expérience de nos contemporains. C'est seulement ainsi qu'un nouvel intérêt pourra être suscité chez eux à l'égard de Jésus, qu'ils soient chrétiens ou non.

 

 

 

Retour vers interreligieux

Retour vers Jacques Musset

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque