Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


DIALOGUE INTERRELIGIEUX

 



Coût du ministère pastoral
en période de pandémie

Quel est le moral du clergé un an après le premier confinement

Counting the cost of pandemic ministry


Rev. Andrew Village
professeur de théologie pratique

Chanoine  Leslie J. Francis
professeur de théologie à l’Université St-John de York

 

Article paru dans l'hebdomadaire anglican Church Times
du 20 août 2021

 

 

traduction Gilles Castelnau


26 août 2021

Notre première étude « Le coronavirus, l’Église et vous » (Coronavirus, Church and You) a eu lieu du 8 mai à la fin juin 2020. Nous voulions « étudier l’impact de ce que l’on pensait alors ne devoir être qu’une brève réflexion sur la pandémie. »
Nous y avons trouvé d’utiles renseignements sur le coût émotionnel du Covid-19, la fragilité des paroisses rurales, la situation des pasteurs retraités, la frustration des paroissiens âgés, la célébration de l’eucharistie en période de confinement, l’éloignement de l’église des paroissiens masculins, ainsi que sur l’éveil spirituel provoqué par le confinement.

Le 4 janvier 2021, lors de la troisième vague, le Premier ministre introduisit un nouveau confinement et nous avons pensé qu’il fallait une nouvelle recherche concernant l’état d’esprit du clergé et des laïcs. Nous avons reçu 6000 réponses à notre questionnaire dont 413 émanant du clergé anglican en activité en Angleterre.

La plupart d’entre eux ont manifesté un esprit d’innovation dans leur ministère paroissial. Ils se sont montrés créatifs et déterminés à y promouvoir la vie. Mais ceci leur a coûté cher en dépense d’énergie.

Nous nous sommes appuyés sur les études de Norman Bradburn dans son livre « The Structure of Psychological Well-being » (Aldine, 1969) que le Francis Burnout Inventory (FBI; Francis, Laycock, and Brewster, 2017) a adaptées au clergé. Il distingue l’affect positif fait de bonheur et de satisfaction et l’affect négatif fait de stress et d’épuisement.

Le dynamisme des pasteurs s’accroît lorsque l’affect positif contrebalance les effets destructeurs de l’affect négatif.  

La situation de pandémie peut accroître à la fois les deux aspects positif et négatif.

Nous avons constaté que, pour le clergé paroissial, les affects négatifs dépassaient les affects positifs.

15 % des prêtres ont déclaré que leur calme s’était accru durant la pandémie alors que 40 % on parlé d’une diminution.

17 % ont vu leur enthousiasme s’accroître mais 43 % l’ont senti décroître.

9 % disent que leur sentiment de bonheur s’est accru mais 41 % l’ont senti décroître.

D’autre part, ce qui est positif, 56 % disent que leur sentiment de gratitude s’est accru alors que seulement 8 % l’ont senti décroître.

Mais ce qui est négatif est que 82 % ont senti leur fatigue augmenter.
Pour 67 % la frustration et pour 73 % l’épuisement se sont accrus.

57 % sont devenus plus anxieux, 60 % plus stressés et 51 % plus irritables.




Il y a un an, 42 % disaient qu’ils n’avaient pas trouvé facile de vivre la pandémie. 46 % trouvaient que leur santé mentale, 36 % leur santé physique et 26 % leur santé spirituelle se détérioraient.

Pour compenser ces affects négatifs, 48 % ont dit qu’ils mangeaient davantage, 37 % qu’ils mangeaient davantage de chocolat, 34 % qu’ils buvaient plus d’alcool, et 28 % qu’ils buvaient plus de café. 37 % ont reconnu qu’ils prenaient moins d’exercice. Le problème est évidemment que rien de cela n’est une solution à long terme.

Voici ce qui nous semble devoir mériter une réflexion plus approfondie.

 




Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

   

 


Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque