Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux

 



Comment peut-on

être fondamentaliste ?

 

 

Brian D. McLaren

prêtre de l’Église épiscopalienne (anglicane) de Spencerville, Maryland  USA

 

 

traduction Gilles Castelnau


2 mai 2020

Question

 

Je comprends que vous venez d’un milieu fondamentaliste. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi les évangéliques sont tellement opposés à la science ? Ils étaient d’abord opposés à l’Évolution, puis au réchauffement climatique et récemment ils sont nombreux à penser qu’ils étaient immunisés au Covid-19. C’est ainsi qu’ils gardent leurs églises ouvertes et récusent la distanciation sociale.

 

 

Réponse

de Brian D. Mclaren

 

Je viens effectivement d’un milieu évangélique conservateur. Il faudrait des livres entiers pour commencer à expliquer ce parti pris anti-science. Voici trois remarques.


Au 17e siècle, les chrétiens d’Europe ont été déstabilisés d’abord par Copernic puis par Galilée qui mettaient en question la conception traditionnelle que l’on avait de l’univers.

Au 18e siècle ce furent les Lumières qui opposaient la foi et la raison.

Deux courants s’opposèrent alors, le libéral et le conservateur.

Les libéraux se sont mis à analyser les textes de la Bible de manière scientifique et historique pour s’attacher à leur intention profonde.
Les conservateurs ont redoublé d’ardeur dans l’affirmation de la vérité absolue de leurs autorités : infaillibilité de l’Église pour les catholiques, inerrance de la Bible pour les protestants.

Ensuite ce furent au 19e siècle Darwin et la théorie de l’évolution, Marx et le socialisme, Einstein et la relativité, Hubble et l’expansion de l’univers, le Big Bang etc.

Les conservateurs se sont alors identifié à l’idée de l'inerrance biblique avec des slogans comme

« la Bible le dit, je le crois et voilà »

ou

« si la Bible dit que la baleine a avalé Jonas, je le crois. Si elle disait que Jonas a avalé la baleine, je le croirais aussi. »

Depuis des siècles désormais, la pratique d’une lecture littérale de la Bible et l’opposition à la science sont devenues la spécificité des protestants conservateurs.

 


Mais, depuis les années 1980, les fondamentalistes intégristes ont pratiquement pris le pouvoir dans la nébuleuse évangélique et les rares évangéliques non fondamentalistes qui restent encore doivent se montrer discrets et parler à voix très basse.

Il est vrai que dans un monde ressenti comme incertain, hostile, ou effrayant, bien des gens se sentent sécurisés à l’ombre d’un leader puissant et autoritaire. En échange de l’impression de protection qu’il reçoit, le groupe se soumet au leader.
Mais évidemment celui qui ose mettre en question la justesse du leader constate que le groupe tout entier s’unit pour exclure le dissident.

Donc, tant que les responsables évangéliques se coucheront devant leurs dirigeants officiels (actuellement Trump et ses partisans, Fox News et ses « experts », et tous ceux qui les approuvent par leur silence), leurs fidèles leur obéiront.

 


Il y a aussi la question financière. Certains leaders évangéliques ont conscience que s’ils mettent en question les déclarations de Fox News et du Président Trump (qui ont jusqu’à récemment minimisé le risque du COVID-19, prétendu qu’il s’agissait de fake news libérales etc) ils perdraient leurs importants soutiens financiers.

L'argent suit, en fait, les opinions des conservateurs, non des scientifiques (et n’a rien à voir avec les paroles de Jésus !). Et de nombreux dirigeants évangéliques savent que leur position dominante est en fait corrélée à l’argent qu’elle leur permet de gagner.

Il est évident que la plupart des fidèles évangéliques sont des victimes tout à fait inconscientes du système. Ce sont, comme disait Jésus, « des brebis sans berger ».

 



Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

s  

 


Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : gilles@castelnau.eu
Il ne s'agit pas du réseau Linkedin auquel nous ne sommes pas rattachés.
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque