Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux




Protégeons les droits de l’homme

 

 

Stand up for human rights, says Harries


article publié dans Church Times
hebdomadaire de l'Église d'Angleterre
du 18 octobre 2019

 

Adam Becket

 

traduction Gilles Castelnau

 

29 octobre 2019

On doit se souvenir des droits de l’homme « même dans la période bousculée du Brexit que nous vivons », a dit le Très Rev. Lord Harries de Pentregarth, ancien évêque d’Oxford.

Lord Harries, s’adressant ce mois-ci à la chambre des Lords, a déclaré : « Nous devons poursuivre nos efforts en faveur des droits de l’homme partout où ils sont mis en question, alors même que nous espérons instaurer des relations commerciales avec les pays concernés. »

« Après le Brexit, le Parlement aura particulièrement la responsabilité de contrôler les accords commerciaux afin qu’ils ne soient pas établis aux dépend des droits de l’homme. »

Les Lords ont débattu d’une motion disant : « Le Parlement se préoccupe du fait que les droits de l’homme seront respectés dans tous les accords qui seront signés avec des pays étrangers. »

Lord Harries a fait remarquer que les droits de l’homme étalent de plus en plus menacés : « On trouve difficilement dans le monde entier un pays où il n’y a pas de raison de s’inquiéter et dans de nombreux cas il y a de flagrantes atteintes au droits que nous considérons à juste titre comme admis au Royaume Uni. »

Il dit encore : « Après le Brexit on constatera évidemment des efforts désespérés pour augmenter le commerce partout où ce sera possible... La pression sera énorme. Dans ces circonstances il sera particulièrement important de nous souvenir des valeurs fondamentales promues par notre pays. »

Il dit que le Parlement devrait se voir donner le pouvoir de contrôler le respect des droits de l’homme dans les accords commerciaux au moment même de leur formulation.

Il ajouta : « Le Gouvernement britannique ne devra pas se laisser aller au découragement dans ses négociations avec les nombreux pays qui ne respectent pas les droits de l’homme. »

« Nous ne devons ni nous décourager ni hausser les épaules. »

La baronesse Berridge, porte-parole de la chambre des Lords lui répondit :
« Notre but est de réaliser le maximum de bénéfices commerciaux tout en demeurant fidèles à nos valeurs, et en développant le respect des droits de l’homme dans tous les pays du monde. 
Après le Brexit nous en aurons de nombreuses occasions... nous nous efforcerons de saisir les meilleures occasions tout en renforçant nos relations commerciales avec les nombreux pays dont les économies grandissent. »


 


Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.