Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux


 

Les chrétiens créationnistes

 

« Young Earthers »

 

Rev. David M. Felten

pasteur de l’Église méthodiste unie de Fountain Hills, Arizona, États-Unis

 

 

traduction Gilles Castelnau


9 juin 2019

Question

Le Conseil de direction pédagogique de l’État d’Arizona vient de s’opposer à des chrétiens créationnistes. Ceux-ci demandaient que l’enseignement biblique fondamentaliste de la Bible soit désormais intégré dans l'enseignement au même niveau que la théorie de l’Évolution.
Certains d’entre eux déclaraient se nommer « Young Earthers » (les jeunes partisans de la terre)
De quoi s’agit-il ?

 

Réponse du Rev. David M. Felten

Croyez-le ou ne le croyez pas mais les Young Earthers sont convaincus que la Terre - et tout le cosmos - sont âgés précisément de 6 022 ans.
Comment en sont-ils arrivés à un tel résultat ?

Il semble qu’au 17e siècle l’évêque James Ussher (1581-1656) ait cru pouvoir calculer la date de la création du monde à partir des textes bibliques. Il prit littéralement à la lettre les généalogies, les événements narrés et le nombre de bougies du gâteau d’anniversaire de Mathusalem et parvint décider précisément que la création avait eu lieu le 23 octobre 4004 av. JC. Il n’était pas certain de l’heure exacte mais penchait pour la matinée.

Aujourd’hui nombre d’Américains fréquentent des églises qui prétendent que la Bible est inerrante (sans erreur) et infaillible (fiable en toutes matières).
Je veux croire que la plupart – conscients de vivre au 21e siècle - ne peuvent pas vraiment croire cela. Pourtant ceux qui le croient encore sont suffisamment nombreux pour nous poser à tous un problème. Et vous pouvez effectivement en être ennuyé.

Les fondamentalistes littéralistes disent que la Bible exprime objectivement toute vérité, aussi bien historique que scientifique et ceci malgré les progrès contemporains des sciences biologique, cosmologique, archéologique, géologique et biblique. Ils maintiennent leur idée d’inerrance.
Ils pensent que les « vrais » chrétiens sont, d’une certaine manière spirituellement supérieurs pour leur capacité à nier la réalité en dépit des évidences.

Il est clair qu’une telle attitude a des ressemblances évidences avec notre politique américaine actuelle.
C’est le problème : tournant le dos aux questions tout à fait réelles et absolument urgentes qui assaillent le monde, ces Église fondamentalistes dépensent toute leur énergie à tenter de prouver la vérité littérale de la Bible.

Elles y sont encouragées par des aboyeurs de foire comme Ken Ham qui fait perdre leur temps et leur argent aux gens en construisant au Kentucky une arche de Noé gigantesque, complète - avec même des dinosaures - dans le but d’apaiser leurs doutes et leur état d’insécurité spirituelle.

Depuis Darwin et le « Procès du singe » (En 1925 un instituteur fut condamné pour avoir enseigné que l’homme descend du singe), jusqu’aux efforts actuels d’influencer le système d’enseignement, les fondamentalistes se sont toujours considérés comme de pieux combattants engagés dans une bataille contre la science du style « c’est nous ou c’est eux ».
Ils sont nombreux en effet à regarder la science comme l’ennemi à abattre à tout prix (tout au moins jusqu’à ce que, malades, ils fassent malgré tout appel à la science médicale du 21e siècle, toujours naturellement à leur disposition).

Pour vaincre l’ennemi, ils s’efforcent de faire dominer leur conception étriquée du monde en utilisant des arguments d’apparence scientifique niant par exemple le réchauffement climatique.

S’ils gardaient pour eux leurs idées aberrantes, il n’y aurait pas de problème. Mais que penser du fait qu’ils s’efforcent d’insuffler des idées fondamentalistes dans l’apprentissage scientifique de mes enfants ? En fait leur attitude ne peut qu’altérer la réputation intellectuelle et universitaire des Etats-Unis aux yeux des autres pays.

Le fait de nier que l’on ait réellement marché sur la lune et les autres conceptions aberrantes des fondamentalistes seraient plutôt drôles s’ils n’essayaient pas d’inculquer leurs idées dans tous les esprits.

PS. Je vous incite à aller visiter le Creation Museum and l’Arche de Noé.

 



Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

s  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.