Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 
ProgressiveChristianity.org

 




le mouvement ProgressiveChristianity.org


Que penser du Christ ?

 

les 8 Points

 

Kevin Thew Forrester

prêtre de l’Église épiscopalienne des États-Unis

 

traduction Gilles Castelnau

5 avril 2019

Je pense que la foi est une expérience que l’on vit dans son cœur plutôt qu’une croyance à laquelle on adhère intellectuellement. Dans « l’âge de la croyance » qui a été celui du christianisme depuis le 4e siècle de notre ère, ces deux manières de penser se sont fréquemment heurtées.
Ce qui s’est de fait passé est que le sentiment d’une foi existentielle s’est fondu dans le brouillard de spéculations théologiques théoriques.

Le réseau ProgressiveChristianity.org ne demande jamais que l’on donne un assentiment intellectuel à une quelconque règle de foi. Il ne propose pas une nouvelle orthodoxie. Il focalise sur l’expérience d’une foi personnelle vécue en relation avec la communauté universelle de tous les temps. Je mentionne cette relation universelle pour souligner qu’une foi personnelle ne nous cantonne pas dans l’individualisme ou l’isolement.

Le premier des Huit Points du Christianisme progressiste dit :

« Nous croyons que suivre le chemin de Jésus et son enseignement peut conduire à une prise de conscience du sacré et de l’unité de toute vie. »

La question n’est donc pas celle d’une croyance doctrinale concernant Jésus. Jésus n’est pas un objet que l’on devrait décrire, il est une personne, un rabbi du 1er siècle que sa pratique spirituelle a conduit à prendre conscience que sa véritable nature, son essence profonde était l’Amour, la compassion, c’est-à-dire la grâce.

L’appel qu’il nous adresse est de prendre conscience qu’il en est de même de notre propre nature, de notre propre essence profonde.
Jésus nous fait nous découvrir nous-même. Dire que Jésus nous montre que sa nature est l’Amour revient à dire qu’il réalise sa nature christique.

Le titre de « christ » désigne celui qui est oint, qui a la grâce, la Présence de l’Être lui-même. Sa vie nous incite à découvrir la même réalité en nous et dans toute la création : l’Amour est sans limite car il est la vraie nature de l’Être. La vie de Jésus est invitation à découvrir que l’unité sacrée de l’Être est radicalement inclusive.




Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

s  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.