Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux



Lettre

de Jean-Marc Danty-Lafrance


curé de l’église catholique Sainte-Geneviève
93210 La Plaine Saint-Denis


 

23 novembre 2017

A Sainte Geneviève, c’est douloureux. Le sud de La Plaine est pauvre et souffre.
17 octobre Journée mondiale du refus de la misère (ONU)
19 novembre, 33e dimanche, Journée mondiale des pauvres (Pape François)
Ces « journées » me culpabilisent. Les gens qui dorment dans la rue me culpabilisent.

Ici, sur l'avenue du président Wilson, tous les soirs devant ma porte une centaine de migrants s’installent sous des
tentes. C'est le centre d'accueil de la Porte de La chapelle qui déborde (400 places)
En une année, 20 000 migrants sont passés par ce centre avant d'être répartis dans la France entière. Mais il faudrait 4 centres semblables autour de Paris.
La ville de Paris souhaite que d'autres communes s'y mettent. Mais Paris Ouest, Neuilly et Cie n’en veulent pas ! Les riches se ghettoïsent dans un « entre eux » qui n’est pas évangélique ! Torturés par la culpabilité, on essaie d’élargir le problème pour répartir la responsabilité, l'Etat, l'Europe, le monde ! On essaie de se pardonner à soi-même de ne pouvoir rien faire, de n'avoir rien fait ou trop pe... mais on ne se pardonne pas à soi même ! Le pardon vient de l'autre ! On essaie de se justifier... mais c'est l'autre qui nous juge.

Un mardi midi à Saint-Paul, l'un des participants a cité saint Jean Chrysostome :
« Nous aurons 4 juges : Ies enfants, les vieillards, les malades et les étrangers. »
Ce sont les vrais pauvres, car la vraie pauvreté, c'est la dépendance. Les vrais pauvres sont ceux qui sont dépendants des autres, qui ont perdu toute autonomie. Le face à face avec la vraie pauvreté nous ébranle nous déstabilise, car il nous oblige à sortir de nous-mêmes. Si nous ne faisons rien... « c'est la honte » !

La honte est le ressort de l’évolution, disait l’un des participants de ce mardi. Il ne faut pas anesthésier la honte, il faut la vivre ! La condition existentielle vraie de l’homme est un déséquilibre permanent.
Il y aura toujours des pauvres... et il faudra toujours sortir de nous mêmes !

Alors ? Il faut faire, chacun et aussi « ensemble » tout ce qu'on peut faire... et vivre ensuite dans cette souffrance permanente qu’on ne résoudra jamais cette situation existentielle où la pauvreté fondamentale de toute l’humanité est manifestée par la présence effrayante des pauvres.

Saint Paul dit : « Jésus s’est fait pauvre afin de nous enrichir de sa pauvreté » ! (2 Cor 8.9)

C'est Noël !


 


Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.