Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Interreligieux



 

Instruction civique
rattrapage 2e prise


Théologie de comptoir

 

Pharisien Libéré

 

 

18 décembre 2016

Accoudé au zinc derrière une Leffe, Joseph, un habitué du bar du Parvis, discute de politique et de religion. La saison est propice et Joseph est athée.

« Si je propose d'interdire , sous peine de prison, le wahhabisme et les Frères musulmans, pensez-vous que ce soit de l'islamophobie ? Personnellement je pense que ce serait me conduire en allié des musulmans normaux. »

Assis derrière un double express avec tartine de rillettes, un pauvre diable de prof’ d’histoire et d’instruction civique rigole.

- « Qu’est-ce qui te faire rire ? »

« Tu proposes ce que tu veux ; c’est ça la démocratie. Mais. ce type de proposition te situera entre LePen et Fillon. Après quoi, le Conseil d’État te renverra à tes chères études de droit constitutionnel. Cette gamme de mesures est incompatible :

• avec la laïcité

La laïcité utilisée comme arme anti-musulmane, telle que chez LePen, est une « laïcité falsifiée » comme dit Jean Bauberot

• avec l'article 10 de la DDH de 1789

Mentionnée dans le prologue de la constitution comme référence, c’est comme si la déclaration des droits de l’homme y était entièrement reprise.

• avec l'article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

La déclaration universelle des droits de l’homme fait partie de traités que nous, je veux dire « La France » ( 1 ) , avons signée.

En résumé, la liberté de conscience et de religion autorisent tout un chacun à être fondam' de n'importe quoi. C’est le trouble à l'ordre public qui est interdit. On peut faire des liens directs et indirects entre salafisme et jihadisme mais on ne peut faire - juridiquement - de lien direct entre wahhabisme ou Frères musulmans et jihadisme.

On peut fermer une association cultuelle salafiste dont l'imam salarié ou bénévole prêche la haine. C'est du trouble à l'ordre public. On ne peut claquer le bec de Tarik Ramadan qui prêche la sécession parce qu'il faut une thèse de 1000 pages pour le démontrer. En plus, les gouvernements se coupent des chercheurs et ne tiennent pas compte de ce qu'ils racontent. Tant qu'on vend des armes à l'Arabie Saoudite, on ne peut l'accuser d'avoir suscité les terroristes du 11 septembre et d'avoir entraîné la 2e guerre d'Irak, la guerre d'Afghanistan et même DAESH.

Tu peux interdire des associations cultuelles pour ce qu'elles font mais pas pour ce qu'elles sont.

Il faudrait tarir les subventions des pays du golfe aux associations musulmanes et donc faire un audit fiscal des associations cultuelles des quartiers chauds. Si on vire la moitié des fonctionnaires, clair qu'on n'a pas les moyens de faire ce type de boulot qui est le seul pertinent et légal. Pour le moment, les quelques centaines de polyvalents se consacrent aux artisans et PME qui savent pas faire avec l'URSAAF.

Extension et risques de la mesure

D'un 4e côté, si on ferme les associations cultuelles musulmanes où l'on prêche la haine des autres religions, je me demande pourquoi on ne ferme pas

• les salles du Royaume dont le fond de la théologie consiste à prêcher la haine des catholiques ( 2 ) ?

• Pourquoi on ne ferme pas les lieux de cultes de FSPX  ( 3 ) qui a longtemps soutenu le Front National ?

Depuis la 3e république, on nomme facilement « anti-cléricalisme rigolard de tradition française » en un euphémisme pour « anti-catholicisme primaire » ; dans notre république « laïque », c'est une haine publique qui fut aussi légitime que cette forme particulière de sexisme toléré sous l’euphémisme « gauloiserie ». Elle est en train d'être poussée dehors par une autre, au point que les politiciens de droite qui la prêchent (de LePen à Sarkozy ) en viennent à réchauffer les « racines chrétiennes » de la France ( 4 ) pour conjurer la classe dangereuse. Les concitoyens de religion musulmane deviennent des « étrangers de l'intérieur », (des « ennemis de l'intérieur » aurait dit Raymond Marcellin), qu'ils construisent. En cela, ils ne font rien d'autre que ce que font les Frères musulmans : ils polarisent les catholiques contre les musulmans (entendre les arabes parce que le terme est toujours associé aux « migrants » avec lesquels on confond les réfugiés). Ils polarisent non une guerre des cultures mais une guerre des incultures. Ce type de propagande éloigne les musulmans ordinaires de la République. C'est cela qui les communautarise.

Des musulmans ordinaires qui agissent contre les extrémismes de l'islam, ça existe. On parle une fois de Abdennour Bidar, une fois de Ghaleb Bencheikh , une fois Souleyman Bachir Diagné, dans la rubrique livres du Monde mais ils ne sont pas invités dans les machins grand public. Tu en entends parler sur France Culture ( 5 ) sur ARTE , quelque années sur France Inter (« Cause commune, tu m’intéresses ») mais pas sur France 2 ( 6 ) ni dans le Parisien, ni dans Var Matin, ni sur TF1 a fortiori pas sur NRJ ni M6. Tous les jours on te rabâche « les dangers de l'islam » parce que les machins « grand public » ignorent les sous courants. As-tu entendu parler de cette initiative une fois ? Etre de culture musulmane et contre la misogynie, l’homophobie, l’antisémitisme et l’islam politique

Enfin, l'idée d'interdire un courant de pensée me renvoie toujours le poeme de Niemöller : « D'abord, ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit : je n'étais pas communiste… » (7 )

____________________________

Notes

( 1 ) A prononcer avec la voix du Général

( 2 ) Qui avait un sens au 16 siècle quand les réformateurs et réformés étaient persécutés par ladite institution mais, par temps d’œcuménisme, n’est pas forcément pertinent

( 3 ) Pensons à Saint-Nicolas du Chardonnet dont l’arreté d‘expulsion a été obtenu par l’archevêché en 1977 et à l’école catholique Saint-Projet, dont l’émission de France 2 "les infiltrés", en 2010, avait montré qu’elle organisait un entraînement à la guerrilla urbaine. Les traditionalistes ont perdu  leur procès en 2014  

(4 ) lire "catholiques" à savoir un christianisme d’ordre et d’institution hiérarchique.  

( 5 ) Écouter aussi ses 4 conférences  à Institut du Monde Arabe

( 6 ) Sauf émissions religieuses  

( 7 ) Als sie die Kommunisten holten, habe ich geschwiegen; ich war ja kein Kommunist.    Als sie die Sozialdemokraten einsperrten, habe ich geschwiegen; ich war ja kein Sozialdemokrat.    Als sie die Gewerkschafter holten, habe ich geschwiegen; ich war ja kein Gewerkschafter.    Als sie mich holten, gab es keinen mehr, der protestieren konnte. Version française


Retour vers Pharisien libéré
Retour vers "interreligieux"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.