Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 


Proposer tous les jours

quelque chose à haïr !

Madeleine Davies

Church Times
magazine de l'Église d'Angleterre
15 avril 2016

 

Traduction Gilles Castelnau

 

21 avril 2016

l’Église doit proposer au monde l’espérance que donne le Christ plutôt que d’imiter un certain journal anglais qui « propose tous les jours à ses lecteurs quelque chose à haïr ». C’est ce que déclara l'Archevêque de Cantorbéry dimanche dernier à la cathédrale de Lusaka devant une assemblée de 5000 personnes.

Lors d’une célébration en plein air qui rassemblait des anglicans des quatre Églises de la province d’Afrique centrale – Zambie, Zimbabwe, Malawi et Botswana , ainsi que le Preésident de la Zambie – l’Archevêque a appelé l’Église à tirer les leçons du passé et à promouvoir un message d’amour :

« Nous montrons que nous sommes disciples du Christ lorsque nous remplissons humblement et joyeusement notre service. Lorsque nous chantons et dansons. Lorsque nous sommes heureux de notre culte et demeurons pleins d’amour. Lorsque nous ne jugeons pas. Lorsque nous ne retombons pas dans la vieille habitude de jeter la pierre aux faibles et de flatter les orgueilleux et les puissants. Notre message est-il si plein de l’espérance du Christ qu’il suscite des sociétés d’espérance ? »


 


Retour vers interreligieux

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.