Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux

 



 

« Si des Témoins de Jéhovah

viennent vous voir »

 

Nicolas Hesse

Jean-François Blanchet

 

Pierre TÉQUI éditeur

120 pages – 6,50 €

 

 

Gilles Castelnau

 


19 janvier 2015

Jean-François Blanchet a été longtemps Témoin de Jéhovah ; il est redevenu catholique. Il fait part de son expérience et cite de nombreux passages des documents de la secte annonçant la fin du monde, déstabilisant les traditions chrétiennes : le Christ n’aurait pas été crucifié sur une croix mais sur un poteau etc.

Le Père Nicolas Hesse et Jean-François Blanchet détricotent et expliquent les principales affirmations des Témoins de Jéhovah et ramènent le lecteur hésitant à la foi catholique.

Ils proposent enfin des réponses à adresser aux Témoins de Jéhovah pour ne pas se laisser engluer dans leurs raisonnements confus.

Ce petit livre est très simple à lire et il donne bien l’ambiance des rencontres avec les missionnaires frappant à nos portes.

On peut sans doute regretter l'absence de développements qui concerneraient les dangers d’être enfermé dans la bulle d’une secte.
Je me souviens d’un père de famille qui aimait manger des bifteck saignant et ne supportait plus les critiques permanentes de sa fille devenue Témoin de Jéhovah qui le menaçait de l’enfer d’une manière très réaliste. Il finit, exaspéré par la mettre à la porte de la famille.
Je me souviens aussi d’un garçon amoureux d’une fille fort critiquable que les Témoins de Jéhovah ont obligé, au grand désespoir de ses parents, à épouser car ils n’admettaient pas la cohabitation. Mariage qui, peu après a tourné à la catastrophe prévisible.
Et que dire des enfants auxquels on interdit d’accepter les invitations de leurs petits camarades d’école pour Noël ou pour un anniversaire.

Tel qu’il est, ce petit livre très simple à lire donne très bien l’ambiance des rencontres avec les missionnaires frappant à nos portes et il satisfait les curiosités.

En voici quelques passages.

.

page 4

Préface

Jean Vernette

vicaire général de Montauban,
délégué de l’Épiscopat pour les questions concernant les sectes et les nouveaux phénomènes religieux.

[...] Certes, la sincérité des Témoins de Jéhovah, leur courage, le désintéressement de plusieurs d’entre eux, soulèvent l’admiration. Malheureusement, ils sèment souvent la division dans les familles après leur passage. Et celui qui accepte de faire un bout de chemin en leur compagnie va se trouver pris en charge de manière tellement serrée que la chaleur fraternelle tournera souvent en pression aliénante.
Soyons clair : on ne reconnaît plus guère dans la doctrine des Témoins de Jéhovah, dans les distorsions qu'ils
imposent à la Bible, et dans certaines méthodes de propagande, cette Bonne Nouvelle que Jésus proposait avec infiniment de respect à la libre adhésion de ses contemporains.

 


Témoignage de Jean-François Blanchet

page 9

Vous vous êtes laissé prendre bien rapidement

[...] Si les Témoins de Jéhovah fascinent tellement, c’est qu’ils apportent des réponses extrêmement simplistes, mais qui vont droit au but. Et qui sont d'une logique apparemment imparable. En plus, leur conviction est impressionnante : ils passent des heures à prêcher de porte en porte ! Et ils sont chaleureux. Au point d'exercer une discrète surveillance sur tout ce que vous pensez, pour vous protéger d'éventuelles dérives. Finalement, c'est très sécurisant.

 

page 12

On dit que les Témoins de Jéhovah refusent toute transfusion sanguine...

S'il n'y avait que cela ! Ils refusent toute participation à la vie civique et sociale. Ils ne votent pas, rejettent systématiquement le service militaire et même le statut d'objecteur de conscience. Et dans leurs rares temps de loisirs, il leur est très fortement déconseillé de rencontrer des gens qui ne seraient pas de la Société...

Quant aux fêtes de nos pays de vieille chrétienté (la Toussaint, Noël, Pâques, etc.), ils les considèrent toutes comme des fêtes païennes. Ils ne connaissent pas plus le dimanche : une fois par an, ils commémorent vaguement la Cène, mais
d'une façon qui n'a rien à voir, ni avec la cène protestante, ni a fortiori avec notre messe catholique.
Ils refusent d'assister à un mariage dans une église et souvent même aux enterrements. Finissant par ne plus du tout vivre comme les autres, pis à les condamner sans cesse, ils font le vide autour d'eux. C'est d'ailleurs pour eux un motif de fierté, parce que eux sont dans la vérité, alors qu'autour d'eux « le monde » est en train de s'écrouler

 

page 23

Quelle est la différence entre la lecture (de la Bible) que font les Témoins de Jéhovah et celle qu'en font les catholiques ?

Pour les Témoins de Jéhovah, la Bible doit être comprise littéralement, de la Genèse jusqu'à l'Apocalypse. Cette lecture fondamentaliste oblige à une certaine gymnastique intellectuelle, proche parfois de l'acrobatie ! Et c'est ainsi qu'après avoir caricaturé tel ou tel point de la Foi catholique, ils sélectionnent quelques versets bibliques tirés du contexte, pour y trouver une apparente contradiction.

Pour nous, catholiques, la Bible est évidemment la Parole de Dieu, en ce sens qu'elle est le témoignage de l'Alliance de Dieu avec son peuple au fil des siècles. Mais nous estimons qu'être chrétien, c'est avant tout avoir une relation personnelle avec Celui qui est Parole de Dieu : Jésus-Christ. Ce n'est pas une relation avec un texte, mais une relation avec une Personne vivante.

Mais dès lors qu'on tombe dans cette perversion qui consiste à considérer la Bible presque comme un livre magique qui doit vous répondre dans le détail à toutes vos questions, on tombe dans le même légalisme que les pharisiens : des discussions sans fin. Et le règne de l'arbitraire, puisque tout n'est plus finalement qu'une question d'interprétation.

 

 

Comment répondre aux Témoins de Jéhovah

 

page 103

Trente questions aux Témoins de Jéhovah

11. Vous prenez le chiffre de 144 000 dans Apocalypse, chapitre 7, verset 4, au sens littéral. Mais lorsqu'il est précisé dans les versets suivants que ces 144 000 viennent de toutes les tribus des fils d’Israël et que les tribus sont énumérées, et que l'on dit que ces fils d'Israël seront 12 000 de chacune de ces tribus, vous dites que ceci doit être pris dans un sens symbolique.

Pensez-vous qu'il s'agisse là d'une méthode sérieuse de lecture de la Bible, interprétant dans le même passage le texte, d'abord de façon littérale, et ensuite de façon symbolique @@@@@?

 

page 114

Si des Témoins de Jéhovah viennent vous voir

11. Sachez aussi qu'il leur est tellement difficile de quitter leur organisation, qu'ils hésitent longtemps à poser leurs questions à leurs Anciens ou dans leurs assemblées, de peur d'être bientôt marginalisés et menacés d'exclusion. Du coup, ils se retrouveraient absolument seuls dans la vie puisque, d'une part, ils ont dû couper tous liens avec leurs
anciens amis et même avec leur famille, d'autre part l'exclusion couperait radicalement tous les liens avec les Témoins de Jéhovah.

Il arrive plus d'une fois qu'ils continuent de faire le porte à porte, alors qu'ils n'y croient plus eux-mêmes. Quitter l'organisation ou être exclus les met dans une telle situation de désarroi, de solitude et parfois de désespoir, qu'ils repoussent l'échéance le plus loin possible. A partir de ce jour, aucun Témoin de Jéhovah ne les saluera plus. ils seront voués à Satan.

Et où aller ? Revenir à l'Eglise catholique ? Après avoir passé des années à vouloir la détruire ? Mais nos communautés sont-elles ouvertes, chaleureuses et attirantes pour les accueillir ? D'où l'urgence de faire de nos paroisses des communautés vraiment chrétiennes, ou du moins de susciter à l'intérieur un noyau fervent, capable de donner un témoignage authentique.

 


Retour vers interreligieux

Retour vers la page d'accueil
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

   
  @

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.