Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux

 



Un seule voie ?

 

Only One Way?

 

Mary Roe

membre de l’Église anglicane, prédicateur laïc, veuve d’évêque
membre du Conseil de Modern Church

 

article publié dans Signs of the Times (Signe des temps) de janvier 2012,
bulletin du mouvement Modern Church

 

30 novembre 2012

Dieu est, Dieu est Tout, en Tout

Pour les chrétiens, Dieu est Trinité, Dieu créateur de toutes choses, Dieu sauveur, Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu qui nous vivifie, Esprit présent en nous.

Mais ces définitions traditionnnelles interdiraient-elles d’autres manières de dire et de comprendre Dieu ? Si c’était le cas, qui serait donc responsable d’avoir entraîné sur le chemin de la damnation des millions de fidèles créés à l’image de Dieu et croyant en un Dieu qu’ils nommaient Yahvé, Allah ou autrement ? Le diable ? Un Dieu « Père » cruel et arbitraire ? En tous cas je n’y crois pas.

Et de plus serait-il possible que seuls ceux qui ont connu ces définitions prises dans l’Ancien et le Nouveau Testament, qui en ont lu les livres intelligemment et en ont compris chaque mot, ceux qui ont admis leur autorité spirituelle et ont reçu baptême et confirmation, peuvent alors connaître l’amour inconditionnel de Dieu le Créateur et bénéficier du pardon de leurs péchés grâce au don gratuit de la vie de Dieu le Fils ?

Si le salut est un bonus réservé à un petit nombre d’initiés qui ont les bonnes croyances, connaissent les bonnes églises et signent les bons credo, alors tout ce que nous pensions savoir de Dieu est faux : Dieu qui a créé tous les humains à son image, qui est omniprésent, omniscient etc. Alors nous devons nous détourner de tout ce qui nous a été dit depuis trois millénaires et nous sommes ramenés à la divinité tribale et locale que Jacob craignait de perdre lorsqu’il quittait ses parents et son frère Esaü et s’en allait à Charran (Genèse 28) avant d’être rassuré par le rêve où il voyait les anges monter et descendre du ciel par une échelle et comprenait que Dieu était présent en tout lieu.

Les Quakers ont certainement raison lorsqu’il disent que la lumière de Dieu brille en tout le monde et qu’il est hérétique, blasphématoire ou les deux à la fois de dire qu’en quelqu’un la lumière éternelle puisse être éteinte pour toujours.

Dieu est, Dieu est Tout, en Tout.

C’est Dieu qui nous donne notre existence de chaque jour et nous sommes libres de la vivre bien ou mal, pour le bien ou pour le mal.

Certains ont une voiture et savent la conduire tout en ignorant les mystères de son fonctionnement. D’autres sont de bons mécaniciens et les moteurs n’ont pas de secrets pour eux. Mais personne ne se voit interdire de circuler en auto, en bus ou en ambulance sous prétexte qu’il ne saurait expliquer le principe du moteur à explosion.

Se pourrait-il que des chrétiens, qui ont toujours voulu vivre selon les deux grands Commandements d’aimer Dieu de tout son cœur et son prochain comme soi-même, espèrent entrer dans la « lumière éternelle » alors que leurs prochains qui ont une autre foi – ou pas de foi du tout – seraient renvoyés dans les ténèbres du dehors ou même condamnés à un Purgatoire issu des imaginations malades.

Nous n’en sommes tout de même plus à nous demander qui du prédicateur évangélique Ian Paisley ou du pape est le plus proche de l’enfer !

Il y aurait encore bien d’autres choses à dire à propos du salut du Christ mais j’en reste là pour le moment.

 

Traduction Gilles Castelnau

Retour vers interreligieux
Retour vers la page d'accueil
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.