Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 


  





 

 

La Saint-Barthélemy

 

Claudine Castelnau

 

 
19 septembre 2022

 

Le massacre des protestants a été initié à Paris le jour de la saint Barthélemy, le 24 août 1572. 450 ans plus tard, la ville de Paris se souvient et inaugure un jardin devant l’église saint Germain l’Auxerrois, face au Louvre, dont la cloche sonna le début du massacre dans la nuit du 23 au 24 août qui se poursuivi en province les jours suivant.


Le site choisi par le conseil municipal de Paris est dédié aux victimes protestantes et porte désormais le nom de « Jardin de la Saint Barthélemy » ce que rappelle la signalisation à l’entrée : « Jardin mémorial  de la Saint-Barthélemy A la mémoire des milliers de protestants massacrés à paris le 24 août 1572 et les jours suivants, victimes de l’intolérance religieuse. »


Il y a 6 ans, en 2016, une plaque commémorative avait déjà été posée au Pont Neuf, dans l’Ile de la cité, rappelant l’horreur du massacre et la multitude de corps jetés dans la Seine lors de ce massacre.


Sur le site Protestants dans la ville on peut trouver des photos des divers protagonistes de la cérémonie dont le Président de la Fédération protestante de France, Madame Anne Hidalgo, maire de Paris et madame Isabelle Sabatier, présidente de la Société d’histoire du protestantisme ainsi que deux vidéos des discours de la maire de Paris et d’Isabelle Sabatier.

 


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau

Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.