Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 


  





 

 

Mahsa Amini militante iranienne


 

Claudine Castelnau

 

 
19 septembre 2022

 

Mahsa Amini avait 22 ans. Iranienne, militante des droits de femmes, menacée de représailles, elle est morte vendredi dernier, battue après son arrestation par des policiers de la Police des mœurs à Téhéran pour ne pas avoir porté le hijab obligatoire en public.


En signe de protestation, des femmes ont enlevé leur fichu durant la cérémonie qui avait lieu dans la province du Kurdistan, certaines ont même osé psalmodier « mort au dictateur » et des vidéos authentifiées par la BBC, montrent la police tirant sur la foule pour se protéger.


Enfin, des manifestants en colère ont protesté devant le bureau du gouverneur jusqu’à ce que les services de sécurité fassent usage de leurs armes contre les manifestants, provoquant des blessures.


Des manifestants ont été arrêtés. Sur des photos de la tombe de Mahsa Amini on peut lire : « Vous n’êtes pas morte ! Votre nom sera désormais un appel à protester ».


Le Président iranien a demandé au ministre de l’Intérieur de lancer une enquête sur la mort de Mahsa mais le ministre de la Justice a déjà dénoncé « l’étranger » comme responsable...


Quant à la chasse aux femmes qui ne portent pas  le vêtement « islamique », elles sont arrêtées et certaines condamnées à des confessions à la télévision. Jusqu’ici, les protestations de nombre d’Iraniens contre le Guide Suprême Ali Khamenei n’ont rien donné et il n’hésite pas à louer le rôle de la police des mœurs et leurs actions...

 

 


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau

Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.