Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

  



États-Unis
les chrétiens sont-ils hypocrites ?


 

Claudine Castelnau

 

4 avril 2022


Une nouvelle enquête aux Etats-Unis suggère que les non-croyants pensent que les chrétiens sont hypocrites et jugent facilement les autres alors que ces mêmes chrétiens se décrivent comme pleins de compassion et d’amour pour leurs prochains.

L’enquête qui concerne 3119 Américains âgés de plus de 18 ans a été menée à la demande de l’Eglise épiscopale (anglicane) des Etats-Unis. La moitié de ceux qui se décrivent comme non-religieux considèrent les chrétiens américains comme « suffisants », 55 % comme « hypocrites » et 54 % comme « portant facilement des jugements ».


En fait il y a une « déconnexion fondamentale » entre la manière dont les chrétiens se présentent et celle dont les non-chrétiens les perçoivent. Les chrétiens se disent pleins de compassion, de générosité, d’amour et de respect pour leurs prochains. Mais ceux qui appartiennent à d’autres dénominations religieuses ou qui n’ont pas d’appartenance religieuse considèrent les chrétiens comme « hypocrites, suffisants et arrogants » et persuadés de suivre les enseignements de Jésus.

Malgré cela, 84 % des personnes  interrogées (dont 50 % des sans religion ) reconnaissent que Jésus est une figure spirituelle importante. « Nous sommes encouragés par le fait que cette enquête montre que les Américains considèrent toujours que Jésus les fascine. »

Le président de l’Eglise épiscopale, le révérend Curry, considère les résultats de l’enquête comme un appel à « se réveiller ». « Nous devons, avec ce que nous avons appris, faire l’effort d’être une Église que se conduise comme Jésus et prendre modèle sur ses enseignements pour notre conduite. Ainsi, nous pouvons espérer provoquer un renouveau d’amour qui soit un encouragement pour tous les Américains à mieux aimer leurs prochains. »

Et l’évêque Curry considère l’enquête comme « une tentative de notre Eglise [épiscopalienne] d’écouter ce que les autres nous disent sur Jésus, sur nous. Nous avons osé demander « comment sommes-nous perçus ? »

L’enquête a aussi montré que le Covid avait eu de l’influence sur la vie spirituelle : par exemple que l’assistance aux services religieux était passée de 47 % à 37 % pour ceux qui déclaraient les fréquenter une fois par mois. Autre résultat : la moitié des personnes interrogées déclarent qu’être dehors, dans la nature est la manière la plus épanouissante spirituellement, suivi par la prière et la charité. 



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.