Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

  







Le sympathique rabbin
Avraham Wolff d’Odessa



 

Claudine Castelnau

 

22 mars 2022


Un sympathique portrait du rabbin Avraham Wolff d’Odessa publié dans Libération du 18 mars. Ce grand rabbin d’Ukraine s’est chargé de mettre à l’abri et loin de la guerre, des enfants ukrainiens.  Un premier convoi le 2 mars et celui du 6 mars, où il a réussi à emmener les enfants jusqu’à Berlin à travers la Moldavie, la Roumanie, la Hongrie, la Slovénie et la République tchèque. Un ami rabbin berlinois et le chef de la police aux frontières d’Allemagne l’ont aidé.


Avraham Wolff est revenu depuis dans sa communauté qui comptait 40 000 membres avant la guerre, l’une des plus importantes d’Ukraine avec des écoles (600 enfants étaient scolarisés), une université et même une maison de retraite.


Né en Israël, Avrham Wolff a étudié à New York avant de débarquer en Ukraine, à Odessa où le grand-père de son épouse a été rabbin. Et si Avraham Wolff refuse de parler de politique ouvertement, « son panégyrique sur la tolérance en Ukraine, écrit Libération, sonne néanmoins comme une cinglante réplique aux délires de Vladimir Poutine sur la « dénazification » du pays à coups d’obus sur les maternités et de chars dans les champs.


Jamais le rabbin n’a rencontré d’antisémitisme dans son pays d’adoption, jure-t-il. Il a même une étonnante donnée factuelle pour étayer son propos : l’Ukraine est le seul pays, hormis Israël, à avoir eu un Premier ministre et un président juifs ces dernières années. [...] « Aucun rabbin au monde n’est plus heureux qu’un rabbin en Ukraine. Nous sommes sept milliards d’habitants sur Terre et un seul a la chance d’être le rabbin d’Odessa », conclut-il.


L’antisémitisme lui inspire surtout une nouvelle blague.

Un rabbin tombe un jour sur un homme de sa paroisse en train de lire des journaux antisémites. - Pourquoi tu lis ça ? demande le rabbin.
L’homme répond :
- Dans les journaux de la communauté, on ne lit que des mauvaises nouvelles, la mort de celui-ci, les problèmes d’argent de celui-là, etc. Au moins là, je lis qu’on est tous très riches et très intelligents »



Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.