Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 







L’image du Brexit


 

 

Claudine Castelnau

 

 


6 décembre 2021

 

L’évêque anglican de Salisbury, une ville du Sud de l’Angleterre, avait déclaré en février 2019 à un synode diocésain, quelque mois avant que son pays quitte définitivement l’Europe, que « le Brexit avait laissé le Royaume-Uni dans un désordre incroyable de fausses nouvelles et d’un nationalisme en expansion. » (Il avait utilisé le mot « mess » qui peut aussi signifier « cafouillage », « pagaille »...)


Et pour appuyer son propos, il avait cité la gardienne de la cathédrale de Salisbury en larmes et lui disant qu’elle  ne s’était  jamais sentie auparavant « si honteuse d’être britannique ». Et que le pays « avait perdu tout sens des valeurs à commencer par notre échec à être plus accueillants envers les migrants et les réfugiés. »


L’article paru dans l’hebdomadaire anglican Church Times ajoutait que le président de la Commission européenne de l’époque, Jean-Claude Junker avait déclaré à un journal allemand que « le Brexit c’est comme être devant un tribunal ou en haute mer. Nous sommes entre les mains de Dieu. Et nous ne pouvons jamais vraiment savoir quand Dieu prendra l’affaire en mains. »


Des associations caritatives avaient mis en garde sur les conséquences du Brexit et son « énorme coût humain » à prévoir. « Il y a un sérieux risque pour que la vie soit encore plus difficile pour ceux qui vivent déjà dans la pauvreté et pour des régions [d’Angleterre] déjà exclues de la prospérité », écrivait aux députés la Joseph Rowntree Foundation, un think tank dédié à la réflexion pour l’amélioration de la situation des pauvres en Angleterre.


Hélas, cette prophétie s’est réalisée... Comme l’insécurité alimentaire ou carrément la faim. Et des initiatives éclosent comme à Liverpool avec l’association caritative œcuménique Feeding Liverpool dans une ville où l’on recense actuellement 32 % d’adultes ayant souvent de grandes difficultés à se nourrir convenablement.  Feeding Liverpool a lancé une action, le Good Food Plan, pour apprendre à acheter, à cuisiner, à conserver les aliments, mais aussi des actions pour que les entreprises payent leurs employés suffisamment pour qu’ils puissent vivre réellement de leur salaire et sortent de l’insécurité alimentaire, source de problèmes mentaux, physiques et qui ont un coût familial et social très lourd. 

 

 

 

 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.